vendredi 19 décembre 2008

Titre suprême à Levallois - un article paru dans l'Equipe Magazine du 13 décembre 2008

Article paru dans l'Equipe magazine

le site web de l'équipe magazine

"c’était off

BALKANY CASSE SA TIRELIRE POUR LE JUDO

La municipalité de Levallois supportera seule la facture de « Titre suprême », un tournoi européen de judo exceptionnel qui aura lieu les 20 et 21 décembre. Trente-deux poids lourds (dont Teddy Riner) et super-lourds s’affronteront pour couronner le supposé meilleur judoka de la planète. Cette mise en scène a un prix : 1 million d’euros dont 80 000 euros de prix (25 000 au vainqueur). Que ni le ministère ni la fédération ne veulent assumer. Patrick Balkany, maire de Levallois, est prêt à prendre le relais. Une première dans le cadre d’un sport généralement davantage soutenu par les institutions. Privés de sponsors majeurs (la faute à la crise), les organisateurs annoncent d’ores et déjà qu’ils ne rentreront pas dans leurs frais."

2 commentaires:

JJG a dit…

Cette information a été confirmée dans Le Parisien du samedi 20 décembre, page 29 : "...cette compétition nécessitait un budget énorme. Initialement estimé à 800 000 €, il devrait atteindre le million. La quête de partenaires (Axa, Red Bull, Michelin, Alstom ou Adidas n'ont pas suivi) ayant été difficile, les organisateurs savent déjà qu'ils ne rentreront pas dans leur frais. Ma municipalité mettra donc la main à la poche. Pas la Fédération. "On a des conventions d'objectifs qui sont signées en mars sur des budgets annuels, explique la DTN Brigitte Deydier. Une action comme ça ne se fait pas spontanément. Ca s'organise... Si Levallois n'avait pas été candidat, on n'aurait pas fait cette compétition."

Le blog du Modem de Levallois a dit…

Un article dans le magazine de la majorité municipale "Info Levallois" du mois de janvier 2009 (numéro 79) qui ne dit pas un mot sur le financement de de "championnat du monde". Je vous aurais fourni le lien vers l'article mais lorsqu'on tape http://www.info-levallois.com/ il y a un message (en anglais) comme quoi le site a été désactivé.