vendredi 18 décembre 2009

Carrefour va abandonner son siège de Levallois-Perret

Article paru dans Le Figaro économie d'aujourd'hui:
"La plupart des 1 200 salariés du siège central de Carrefour installé à Levallois-Perret près de Paris, rejoindront en 2010 des bureaux plus sobres et excentrés que le groupe loue déjà dans l'Essonne, au sud de la capitale. Le distributeur poursuit ainsi son plan de "transformation" présenté en juin, qui vise à réduire de 27% les coûts de ses différents sièges européens d'ici à fin 2012. Ces frais se montent à 1,6 milliard d'euros, dont plus de la moitié de frais de personnel, et concernent 10 550 personnes pour les deux tiers salariées en France. Le déménagement permettra d'économiser 50 millions d'euros de loyer et incitera certains collaborateurs à quitter le groupe. Carrefour souhaite ne pas recourir à un plan de sauvegarde de l'emploi."


mardi 15 décembre 2009

Balkany s’offre un grand prix de F 1… électrique

Il n'était pas question que la ville mette la main à sa poche pour les championnats du monde du judo, fin 2008, mais comme nous l'avons expliqué dans notre article Ippon sur les finances de la ville le déficit a été de 700 000€. Ce déficit a été payé, bien sûr, par la ville de Levallois.

Article paru dans Le Parisien de ce matin:

Extrait:
"Cette manifestation vise à faire la promotion du véhicule électrique, qui est l’avenir également pour la compétition. C’est une belle idée », commente Isabelle Balkany, première adjointe de son mari-maire, avant de préciser : « Mais il n’est pas question que la ville mette la main à la poche. » La convention votée hier entre la ville et la société organisatrice stipule que la mairie met à la disposition de Mobygreen son espace public moyennant une redevance de 50 000 € . Elle précise aussi que si les sponsors ne sont pas au rendez-vous pour financer le coût de la manifestation évalué à 4 millions d’euros, l’événement sera purement et simplement annulé. En revanche, la ville mettra à disposition de la manifestation du personnel communal et sa police municipale pour veiller au bon fonctionnement de celui-ci."
Lire l'article:
Balkany s'offre un grand prix de F1

La pluralité des droites et l'UMP, par Pascal Perrineau

Extrait de cet article qui est paru dans Le Monde:

...

"La réussite, même partielle, de l'UMP a-t-elle pour autant sonné le glas de la pluralité des droites ? Bien évidemment non. Des traditions et des tempéraments divers cohabitent dans l'UMP (gaullistes et giscardiens, libéraux et chrétiens sociaux, jacobins et girondins, européens et souverainistes), des partis porteurs de traditions différentes coexistent sur les flancs droit et gauche de l'UMP : MPF, CPNT, Nouveau Centre, Gauche moderne...

Enfin, des électorats différents perdurent. Au côté de l'électorat de la droite classique subsiste un électorat centriste pérenne. La carte de l'implantation de M. Bayrou en 2007 ou du MoDem ressemble beaucoup à celle du MRP sous la IVe République. Une France modérée, fortement marquée par le catholicisme (Grand Ouest, Alsace, sud-est du Massif central, bordure occidentale des Pyrénées), perpétue cette tradition centriste dont Maurice Duverger disait qu'elle est divisée contre elle-même, car "le destin du centre est d'être écartelé, ballotté, annihilé : écartelé quand l'une de ses moitiés vote à droite, l'autre à gauche ; ballotté quand il vote en bloc tantôt à droite, tantôt à gauche ; annihilé quand il s'abstient" (Les Partis politiques, 1951)."

Lire l'article:
La pluralité des droites...

vendredi 11 décembre 2009

Un forcené frappe à Clichy la Garenne

Jeudi vers 19h, un homme d’une trentaine d’année a agressé, à l’aide de deux couteaux et sans raison apparente, plusieurs passants dans les rues de Clichy la Garenne.

Un septuagénaire est décédé de ses blessures et quatre autres personnes ont été grièvement blessées. Le pronostique vital serait d’ailleurs engagé pour certaines d’entre elles.

Le forcené a ensuite pu être appréhendé par la police.

Ce drame, dont les circonstances restent à élucider, frappent directement au cœur et à la chair les Clichois et leurs voisins Levalloisiens et Asniérois. Déjà de partout, des messages de soutien de compassion proviennent de tous les Hauts de Seine et plus généralement de la France entière.

Le Modem de Levallois tient à s’associe à la douleur des familles des victimes mais aussi à l’ensemble des Clichois afin qu’ils parviennent à surmonter ensemble cette épreuve pénible.

jeudi 10 décembre 2009

Levallois-Perret Allô propreté Bonjour!


La rue Louis Rouquier à Levallois le mercredi 9 décembre au matin.

vendredi 4 décembre 2009

Alain Dolium à Boulogne-Billancourt le 14 décembre 2009

Chères amies et chers amis,

Alain Dolium, candidat à la tête de liste Ile de France proposé par le Bureau exécutif national du mouvement fait une tournée des départements avant le vote militant qui doit intervenir conformément aux statuts entre le 10 et le 20 décembre 2009 .

Nous sommes heureux de vous inviter à le rencontrer le :

lundi 14 décembre 2009

à 19 heures

Salle des Fougères

Grand Place

30, rue de la Saussière

Boulogne-Billancourt
Merci à la section de Boulogne-Billancourt de nous accueillir.

Alain Dolium sera accompagné de Pierre le Guerinel, conseiller régional d'Ile-de-France et porte-parole de l'Union régionale d'Ile de France et d'Eric Azière, conseiller régional d'Ile-de-France et responsable de la coordination des mouvements départementaux au siège national.

Comptant sur votre présence

La Présidence collégiale des Hauts de Seine

jeudi 12 novembre 2009

Démocratie et transparence

Nos démocraties modernes sont fondées sur les principes de participation et de représentation. Pour que citoyens et élus puissent exercer leur rôle, il est nécessaire de disposer d’une information claire et d’une réelle transparence. Or il n’en est rien à Levallois !

Malgré nos demandes, le Maire nous transmet avec le minimum de préavis légal les informations relatives aux séances du Conseil Municipal, même lorsqu’il s’agit de documents complexes comme le budget ou le Plan Local d’Urbanisme. Et il refuse de nous en transmettre d’autres, comme le programme pluriannuel d’investissements qui pourrait pourtant nous éclairer sur la situation financière de la ville !

Le peu d’information délivrée s’apparente à de la propagande : on a pu constater l’augmentation considérable de la taxe foncière (+16,71%). Pourtant, dans le dernier numéro du journal municipal, on nous présente un tableau tendant à nous faire croire que cela est dans la norme des villes du 92.

Quant à rendre compte de son action de manière transparente… Un an après avoir mis en place un adjoint chargé de l’évaluation des politiques municipales, ce qui figurait dans notre programme : aucun résultat n’a été publié ! Nous proposons d’élaborer un rapport annuel d’activité, de manière contradictoire ou avec des auditeurs externes, pour établir un diagnostic partagé sur la situation de la ville. Un défi démocratique à relever !

Réagissez auprès de vos élus sur : www.modem-levallois-perret.blogspot.com.

Zahra AMOUR
Stéphane GEFFRIER
Vivre Ensemble à Levallois – MODEM

lundi 2 novembre 2009

Affaire Tapie: Bayrou prêt à faire appel du jugement validant l'arbitrage

AFP PARIS — François Bayrou envisage de faire appel du jugement du tribunal administratif qui a validé l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, obligeant l'Etat à verser 285 millions d'euros à l'ancien homme d'affaires, a-t-il déclaré lundi à l'AFP.

"La probabilité, c'est que nous ferons appel", a déclaré le patron du Modem qui avait déposé un recours au côté notamment du député (Nouveau Centre) Charles-Amédée de Courson.

"Nous étudions en détail le jugement pour voir quels sont les arguments qu'on peut faire valoir en appel", a ajouté le député, précisant: "Nous savions depuis le début que c'était une oeuvre de longue haleine".
Lire l'article:
Affaire Tapie: Bayrou prêt à faire appel du jugement

jeudi 22 octobre 2009

Stéphane Guillon: la Cour du roi Nicolas et du Prince Jean

Pour rigoler sur la Cour du roi Nicolas et du Prince Jean (écouter à la fin le passage sur les Patrick Balkany) :

Jean Sarkozy, prince des Hauts de Seine

Nous craignons que la réalité dépasse bientôt la fiction

Affaire de Karachi - l'affaire qui concerne et dérange Nicolas Sarkozy au plus haut point : "fable" ou plutot mensonge d'Etat ?

Nous avons reçu ce message d'un membre du Modem à Levallois-Perret:
Sur le web du 20 octobre 2009

Affaire de Karachi: la DCN confirme la piste de rétrocommissions en France

Regarder également:

L’affaire que Nicolas Sarkozy surveille de très, très près

Et dire qu'on a expliqué aux familles des victimes et au bon peuple que c'était la faute aux islamistes, écoeurant !!!

Vous aurez remarqué que le meme procureur chargé d'enterrer l'affaire etait celui chargé dans l'après-midi du 20 octobre de requérir la condamnation de Dominique de Villepin ; on comprend mieux pourquoi cet acharnement du monarque sur le représentant du clan Chirac (lequel clan ne valant pas mieux en matière de magouilles et coups tordus)

mercredi 21 octobre 2009

Graves anomalies comptables à l'EPAD: un message d'Anticor

Aux termes d'un rapport de la Cour des Comptes édifiant et rendu public en 2007, cette dernière n'a pas été en mesure d'émettre un avis sur la régularité, la sincérité et l'image fidèle du patrimoine, de la situation et des résultats de l'EPAD en raison de la permanence de nombreuses et graves anomalies comptables.

Ont été notamment relevées :
  • l'absence de document d'urbanisme propre à sa mission,
  • un cadre juridique irrégulier dans lequel l'EPAD est intervenu en matière de voirie routière,
  • une exploitation de l'établissement aménageur en dehors de tout cadre juridique,
  • ambiguïtés et irrégularités dans le financement des opérations et la conclusion des marchés,
  • permanence du déficit d'exploitation,
  • présentation des comptes non conformes aux lois avec de nombreuses anomalies comptables.
Créé en 1958, l'EPAD a fait de la Défense, aux portes de Paris, le plus gros quartier d'affaires d'Europe. Une sorte de « Manhattan français » avec trois millions de m2 de bureaux installés dans des tours accueillant 1.500 sièges sociaux et 170.000 salariés.

Les projets d'envergure lancés par Nicolas Sarkozy en 2005 et notamment «un plan de renouveau » prévoyant la création de 450.000 m2 de bureaux et 100.000 m2 de logements nécessitent plus que jamais à la tête de cet établissement, des personnes qualifiées et 'expérience ainsi que d'une intégrité exemplaire et d'une totale indépendance.

A ce titre, ANTICOR a décidé d'interpeller l'ensemble des administrateurs
de l'établissement dans une lettre ouverte.

LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE l'EPAD

Madame, Monsieur,

En décembre prochain, vous serez appelé à choisir le président de l'Etablissement Public d'Aménagement de la Défense (E.P.A.D). Face aux enjeux financiers que cette élection eprésente (attribution de terrains, marchés publics), face aux constats d'anomalies dressés par la Cour des Comptes en 2007 sur cette gestion, en tant que membre du Conseil d'Administration de l'E.P.A.D, vous aurez la grande responsabilité de faire un choix de transformation et de rigueur.
Nous vous donc prions donc de privilégier les critères d'indépendance, d'intégrité et de compétence.

ANTICOR, association composée de citoyens et d'élus de toutes sensibilités, milite également pour le renforcement du contrôle public financier et citoyen sur la gestion de ce type d'établissement, par exemple dans le cadre de la loi de réforme territoriale actuellement en préparation et pour la possibilité donnée à des groupes de citoyens de saisir la Cour des
comptes et les chambres régionales.

Nous sommes à votre disposition pour vous rencontrer très rapidement,
Cordialement,
ANTICOR – www.anticor.org

dimanche 18 octobre 2009

Envoyez votre CV à l’Epad !


La France est en crise et le nombre de chômeurs augmente sans cesse ? Les jeunes seraient plus touchés par la crise ? Que nenni répond en écho le département des Hauts-de-Seine qui promeut la jeunesse dans ses instances les plus prestigieuses…

A tous les fatalistes et gauchistes sur le retour qui s’échinent à voir dans la France de Sarkozy une vaste opération de communication. A tous les Tartuffe démocrates, ces éternels contestataires qui refusent de voir notre pays entrer dans le XXIème siècle.

Oui à tous ces médiocres qui, passés cinquante ans, cherchent encore leur Rolex et que la France portent comme un fardeau. A tous ces hommes et ces femmes, étudiants ratés, qui croient encore que l’on peut avoir un travail par les études.

A tous, le pouvoir présidentiel répond jeunesse, sève et espoir!

Du passé faisons table rase! Adieu, les cheveux grisonnants et les hommes poussiéreux qui peuplent nos vénérables institutions! Il est temps de faire souffler un vent nouveau.

Et cette tornade de savoir, ce raz-de-marée d’espérance prend un nom : Jean Sarkozy.

Le Président fait don à la Nation de sa propre progéniture pour montrer que, oui, ensemble tout devient possible.

Il s’adresse à cette jeunesse déboussolée, en quête de repères, pour lui dire que, même en situation d’échec universitaire, même sans réseau, même en venant de banlieue, il n’y a pas de fatalité. A force de volonté et d’un travail acharné, on peut aussi gravir l’ascenseur social en partant de la cave pour atteindre les cimes.

Et que nous dit le Président ? Quelle recette nous conseille-t-il ?

Tout d’abord, il nous enseigne que les études ne sont pas une fin en soi. On savait déjà que La Princesse de Clèves était un ouvrage abscons et inintéressant. On découvre donc que des études de droit un peu cabossées entre deux redoublements n’empêchent pas un talent d’éclore. Foutu système français, machine à broyer les génies!

Heureusement le fils de notre Président a réussi à en réchapper.

Ensuite, il nous murmure que le travail fini toujours par payer et que c’est dans l’adversité qu’on apprend. Pensez donc, ce bon Jean Sarkozy a réussi la prouesse de se faire élire conseiller général UMP à Neuilly-sur-Seine. Un mandat qu’il est allé chercher avec les tripes (comme le fameux point de croissance promis par son père) dans une ville infestée de communistes et autres requins pèlerins. Et que les mauvaises langues ne s’avisent pas de dire que le père avait demandé que l’on fasse place nette pour le fils…

Enfin, on peut s’en sortir même quand on vient de banlieue. Oui à tous ces jeunes recalés, à tous ceux qui pensent que les ors de la République sont réservés à une caste, une élite patricienne, il convient de leur dire que…tout ça est bien vrai.

Oui, il faut dire à ce bas peuple que tout ce qu’il tient pour crainte est bien vrai. Le mérite n’est qu’un accessoire, ce sont le réseau et la combine qui sont le terreau d’une grande carrière.

Idem pour la valeur travail, qu’on nous a ressassée pendant la campagne présidentielle, qui est sacrifiée sur l’autel du népotisme.

Dans un monde idéal, personne ne serait laissé sur le bas côté. Dans un monde idéal, le travail récompenserait les plus méritants.

Dans un monde idéal, si un jeune homme de vingt-trois ans accédait à de grandes responsabilités, on trouverait en lui quelque chose qui force le respect et l’admiration. Du moins, autre chose que des études médiocres, une élection prémâchée dans une circonscription imperdable et une éducation politique faite par le clan, ô combien fréquentable, des Balkany!

Dans un monde idéal, un article comme celui-ci n’existerait pas.

Mais une réalité comme celle que l’on voit non plus.


samedi 17 octobre 2009

Levallois-Perret - la taxe de balayage est un impôt injuste

Ci-dessous la lettre au Commissaire Enquêteur que Stéphane Geffrier avais faite le 4 septembre

Stéphane GEFFRIER
Conseiller Municipal
92300 LEVALLOIS-PERRET

A l’attention de Monsieur le Commissaire Enquêteur

Monsieur le Commissaire Enquêteur, Dans le cadre de l’enquête publique que vous conduisez, et suite à notre rendez-vous, je souhaite par la présente vous faire part de 2 observations et partager 2 propositions.

Observations

1. La procédure d’enquête est un leurre politique

La présente procédure, et votre action n’est pour rien dans ce jugement, est une fausse démarche de participation. Le montant à recouvrer étant déterminé et le mode de calcul étant fixé, il n’y a rien de concret sur lequel les citoyens peuvent avoir à se prononcer pour avoir prise sur la décision. Par ailleurs, les dates de déroulement en pleine période estivale et que le Maire a refusé d’allonger n’ont même pas permis au plus grand nombre de venir s’exprimer.

2. La taxe de balayage est un impôt injuste

Le mode de calcul fait que les petits immeubles d’angles de 4 étages avec 6 à 10 familles vont parfois payer autant qu’une entreprise dans un bâtiment de 12 étages ou un immeuble de 20 étages avec 80 familles (soit un ratio de 1 à 10 par foyer fiscal). Sans considérer que dans certaines co-propriétés, l’immeuble d’arrière-cour n’est pas intégré et sera donc totalement exonéré de cet impôt alors que les occupants n’utilisent pas moins la voirie que les autres.

Propositions

1. Présenter des simulations au Conseil Municipal

Je propose que, sur la base de vos travaux, des simulations, détaillant par exemple ce que j’ai présenté ci-dessus, soient faites pour montrer la diversité des situations qui vont être rencontrées et que les citoyens soient conscients de l’iniquité de ce mode d’imposition et de la régression qu’il constitue par rapport au financement actuel. En l’absence de cette information, je considère que le précédent débat a été tronqué.

2. Clarifier les présentations sur les feuilles d’imposition

Actuellement, les Levalloisiens payent déjà, en plus de la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères), des droits de voirie qui constituent un impôt perçu par la trésorerie municipale et qui obéit à peu près aux mêmes règles que la taxe de balayage. Je propose que la nature précise des ces différents impôts et leur destination soit clairement explicitées sur les feuilles de recouvrement adressées aux copropriétés afin d’assurer la complète information des contribuables levalloisiens.

En conséquence, je vous réaffirme mon opposition à ce projet et souhaite qu’a minima un effort de transparence soit réalisé.

En vous remerciant de votre rôle dans cette procédure, je vous prie d’agréer, Monsieur le Commissaire Enquêteur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Stéphane GEFFRIER




vendredi 16 octobre 2009

Opposition pourtant constructive à Levallois-Perret

Le Maire a coutume de dénoncer une opposition « qui s’oppose tout le temps » et « qui ne propose rien ». La réalité est pourtant sensiblement différente…

Lors du dernier Conseil Municipal, nous avons voté pour 86% des délibérations présentées. Ce sont celles qui concernent la gestion normale de la ville, ou qui correspondent à des projets que nous approuvons car ils répondent à vos attentes, comme la reconstruction de l’école Paul Bert. Parfois, nous nous abstenons lorsque nous estimons ne pas bénéficier d’une information suffisante ou que seul un candidat de la majorité est présenté pour occuper une fonction.

En revanche, nous refusons certaines délibérations : celles qui correspondent à des manipulations politiciennes comme les procès-verbaux qui ne reprennent pas fidèlement les échanges et éludent les dérapages verbaux du Maire, ou comme les décisions budgétaires qui constatent l’augmentation des dépenses de fonctionnement ou qui créent de nouveaux impôts. Ces votes « contre » ont été au nombre de 3 sur les 34 délibérations du dernier Conseil.

Quant aux propositions que nous pouvons faire, elles ne manquent pas ! Dernièrement, nous avons suggéré : des pistes cyclables en centre-ville plutôt qu’en périphérie, une péréquation pour rendre moins inéquitable la nouvelle taxe de balayage, la sécurisation du carrefour Briand/Marjolin, la transparence dans la gestion des « satellites » de la ville suite au rapport de la CRC. Malheureusement, trop souvent l’esprit de parti l’emporte : nos propositions ne sont pas écoutées. Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Réagissez auprès de vos élus à la Mairie le 1er mercredi de chaque mois (18h30 - 20h) et sur : www.modem-levallois-perret.blogspot.com.

Zahra AMOUR

Stéphane GEFFRIER

Vivre Ensemble à Levallois – MODEM

lundi 12 octobre 2009

Tribunal administratif de Versailles: Patrick Balkany se fait taper sur les doigts

"Patrick Balkany, le député-maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), vient de se faire rappeler à l'ordre républicain par le Tribunal administratif de Versailles. Ce dernier a, ni plus ni moins, annulé plusieurs dispositions du règlement intérieur du conseil municipal de Levallois-Perret adoptées en mars 2008. En cause: le peu de place accordée à l'opposition, à la fois privée d'espace sur le site internet de la commune et quasiment de temps de parole, limité à cinq minutes dans l'enceinte du conseil."

Lire l'article:
patrick balkany se fait taper sur les doigts

Le détail des hausses d'impôts locaux à Levallois-Perret

Pour en savoir plus lire Impôts locaux à Levallois-Perret

"Impôt local moyen à Levallois Perret des foyers ne bénéficiant pas d’exonération: 1 569 euros

Evolution des impôts locaux à Levallois Perret 2008-2009: + 10,2 %

Répartition des impôts locaux à Levallois Perret par taxe:

  • Taxe d’habitation: 843 euros

  • Taxe foncière: 726 euros

Répartition des impôts locaux à Levallois Perret par bénéficiaire:

  • Commune (évol. 2008-2009): 1086 euros ( +12,1 %)

  • Département (évol. 2008-2009): 444 euros (+6,5 %)

  • Région (évol. 2008-2009): 39 euros (+2,6 %)"

samedi 10 octobre 2009

François Bayrou : "Cela rappelle l'Empire romain"

Ci-dessus le titre d'un entretien paru dans le journal Le Monde le 10 octobre 2009:
Affaire Mitterrand, marchandisation de la société, explosion de la dette, le leader du MoDem ne mâche pas ses mots. Il évoque un pays "à reconstruire" et veut bâtir une alternative en dépassant les frontières partisanes. Il assure que l'espace de dialogue qu'il prône se concrétisera avant la fin du mois.
Lire l'article:
Cela rappelle l'Empire romain


jeudi 24 septembre 2009

La justice ordonne à Balkany de ne plus museler l'opposition

Extrait d'un article paru sur le site d'informations rue89:

Muselée par le député-maire UMP Patrick Balkany, l'opposition au conseil municipal de Levallois vient de retrouver un peu d'air grâce au tribunal administratif de Versailles. Selon nos informations, la juridiction a annulé ce jeudi deux dispositions du règlement intérieur dudit conseil :


L'article 10 qui ne prévoit pas, sur le site Internet de la commune, d'espace réservé au droit d'expression des élus n'appartenant pas à la majorité municipale.


L'article 25 qui limite le temps de parole des conseillers municipaux (dont les six élus de gauche et les deux MoDem sur 45) à cinq minutes par délibération.


Cinq petites minutes, jugées donc illégitimes, qui n'étaient de plus même pas respectées, comme l'avait montré Rue89, qui était allé filmer un conseil municipal à Levallois le 29 juin. (Voir la vidéo)


lundi 14 septembre 2009

Les Echos : François Bayrou propose un carnet de route à l'opposition

Extraits d'un article paru dans le journal Les Echos ce matin:

Invité hier de la première édition de l'émission «17 heures politique », organisée par iTélé et « Les Echos », François Bayrou a précisé sa méthode pour réussir l'alternance face à Nicolas Sarkozy. Le président du Modem a d'abord insisté sur le fait qu'il avait su tirer les leçons de l'échec des européennes. « Lorsque les échecs arrivent, on a le choix entre deux attitudes : ou on se durcit et on se ferme, ou bien on essaie de faire d'un mal un bien », a-t-il affirmé. L'ancien candidat à la présidentielle a également réitéré ses critiques contre l'hôte de l'Elysée. « Je n'ai absolument rien contre Nicolas Sarkozy, mais j'ai beaucoup contre ce qu'il est en train de faire de la France », a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs proposé un véritable carnet de route à l'opposition dans la perspective de la prochaine présidentielle. « Le premier tour oblige tous les grands courants politiques du pays à être présents. Parmi ceux qui veulent l'alternance, les Français choisiront où est le centre de gravité. Il y aura, parmi ceux qui veulent un autre chemin pour la France, une proposition démocrate »,a-t-il affirmé, laissant ainsi percer sa volonté d'être présent dans la compétition. Il a en même temps renouvelé son appel au dialogue avec les autres forces politiques hostiles au président de la République. « Parler, ce n'est pas se rallier, c'est même exactement le contraire. Quand on parle d'avenir avec des gens qui ne sont pas de votre avis, on voit ce qui vous rassemble et ce qui vous sépare, et on s'identifie soi-même plus clairement », a-t-il insisté. (...)

Lire la suite:
François Bayrou propose un carnet de route à l'opposition

vendredi 11 septembre 2009

François Bayrou change la gauche en renforçant sa composante social-libérale

"La droite, la gauche ...et le centre"

De larges extraits d'un article qu'à fait paraître Laurent de Boissieu le 8 septembre 2009 sur son blog ipolitique. Cet article nous a remis en mémoire l'excellent ouvrage de René Remond "Les Droites aujourd'hui".
"Après mon article sur le passage à gauche de François Bayrou, quelques précisions...

Il existe deux théories du clivage droite-gauche.

La première théorie donne un contenu idéologique aux mots "droite" (François Goguel : "parti de l'ordre établi"), "gauche" (François Goguel : "parti du mouvement") et même "centre" (en quelque sorte, le "juste milieu").

La seconde théorie ne donne aucun contenu idéologique aux mots "droite", "centre" et "gauche", considérant qu'il ne s'agit que d'une position géométrique au sein d'une assemblée parlementaire élue sur un jeu d'alliances déterminé, fondé sur un ou des clivages variables dans le temps et dans l'espace (sur les clivages, voir les travaux de Seymour Martin Lipset and Stein Rokkan, véritables révélations dans ma formation intellectuelle). Telle est depuis bien longtemps ma vision des choses, postulat de mes analyses.

C'est ainsi que, globalement, au XIXe siècle les libéraux représentaient la gauche et les conservateurs la droite, tandis qu'au XXe siècle les socialistes représentaient la gauche et les libéraux la droite (quelques partis libéraux en Europe, bien que siégeant aujourd'hui à droite, continuent ainsi à s'intituler "parti de gauche").

Selon la première théorie, un libéral du XIXe siècle a pour héritier un socialiste du XXe siècle (incarnations successives du "parti du mouvement"). Selon la seconde théorie, un libéral du XIXe siècle a pour héritier un libéral du XXe siècle (filiation idéologique).

Sur l'évolution des familles idéologiques sur l'axe droite-gauche sous la IIIe République, voir ma brève synthèse :

Ainsi que la composition de la Chambre des députés de 1871 à 1936 :

Bref, revenons à François Bayrou.

Jusqu'en 2002, il est à droite.

En 2007, il est au centre.

En 2009, il sera - si son discours de ce week-end se confirme - à gauche.

Pour autant, cela ne signifie pas forcément qu'il ait changé idéologiquement. Cela signifie juste qu'il a successivement changé de système d'alliances. Et, en passant du centre au pôle de gauche, ce n'est idéologiquement pas François Bayrou qui change, c'est la gauche qu'il change idéologiquement, ou plus exactement les équilibres internes de la gauche en renforçant sa composante social-libérale (PRG, une partie des Verts : Daniel Cohn-Bendit, une partie du PS : Vincent Peillon, Ségolène Royal, Manuel Valls, Dominique Strauss-Kahn, Bertrand Delanoë, Pierre Moscovici...)."

vendredi 4 septembre 2009

Pour Patrick Balkany, le Taser, c'était un progrès

"Le maire de Levallois-Perret trouve la décision du Conseil d'Etat «parfaitement ridicule»..."

Extrait d'un article paru sur un blog de 20 minutes:

INTERVIEW - Le maire de Levallois-Perret trouve la décision du Conseil d'Etat «parfaitement ridicule»...

Quelle est votre réaction à l'annulation par le Conseil d'Etat du décret du ministère de l'Intérieur autorisant le Taser pour les policiers municipaux?

Je suis surpris par cette décision motivée par un manque de précision sur la formation des policiers municipaux! Surtout que les Taser sont fournis avec un kit de formation. C'est surprenant que les policiers municipaux aient le droit de porter une arme léthale mais pas une intermédiaire. C'est parfaitement ridicule.

Pour vous, la formation est suffisante?

La police municipale est formée, encadrée, il y a des chefs de police, des formateurs. Je crains que le Conseil d'Etat, qui vit au Palais Royal, à Paris, gardé par des gendarmes, ne sache pas ce que c'est que la police municipale!
Lire la suite:
Par ici la bonne soupe !

Levalloisiennes, Levalloisiens, quel est votre avis au sujet de l'utilisation du Taser par notre police municipale?

vendredi 21 août 2009

Excès en tous genres

Ci-dessous la tribune qui va paraître dans le numéro d'Infos Levallois du mois de septembre 2009 :

La gestion de la municipalité ne fait décidément pas dans la raison !

Les magistrats de la Chambre Régionale des Comptes ont dénoncé les excès du train de vie de la mairie (plus d’un million d’euros pour les fêtes et cérémonies !), les excès de l’endettement qui pèse sur les Levalloisiens et d’autres pratiques « limites » (vous trouverez sur notre site une analyse plus détaillée de ce rapport qui confirme plusieurs de nos interventions en Conseil).

Une des conséquences, même si le Maire n’y voit aucun lien : une nouvelle taxe de balayage qui sera instaurée pour équilibrer un tant soit peu les comptes ! Elle concernera tous les Levalloisiens, locataires, propriétaires et entreprises, pour collecter près de 5 millions d’euros chaque année.

A cela s’ajoutent les excès de comportement du Maire qui a littéralement pratiqué l’obstruction lors du Conseil municipal de juin, sans répondre aux questions des élus, sans manifester le moindre égard pour les règles et principes de la démocratie. Pourtant, des sujets importants sont présentés, notamment la première étape du Plan Local d’Urbanisme ; mais sans qu’il soit possible d’avoir un échange respectueux, serein et sérieux.

Participez à l’enquête publique sur la future taxe de balayage ! Prenez part aux futures étapes de la concertation sur le PLU ! Ces décisions ne doivent pas se prendre à l’écart des citoyens. Ensemble nous pouvons faire entendre raison."

Zahra AMOUR

Stéphane GEFFRIER

Vivre Ensemble à Levallois – MODEM

www.modem-levallois-perret.blogspot.com.

jeudi 6 août 2009

Francois Bayrou avait raison: le scandale des sondages de l'Elysée

Extrait d'un article de blog publié par Marie-Anne Kraft sur le site web de France Démocrate:
La vérité finit toujours par sortir ...

Ainsi ce scandale des sondages de l’Elysée, que vient de révéler le rapport de la Cour des Comptes.

Quels médias en parlent ? Les seuls encore non corrompus, indépendants, rebelles et vigilants : Marianne, Mediapart et le Canard Enchaîné.

Alors que le sujet est très grave pour notre démocratie.

Le PS et le MoDem ont réagi.

Quelques billets de blog le dénoncent comme celui-ci et celui-là.

Qui avait prévenu et avait déjà dénoncé des manipulations, dans son discours du 3 juin et sur France Inter le 4 juin ? Qui s’est fait tacler pour cette dénonciation, voire traiter de parano ? François Bayrou. La bête noire des politiques au pouvoir et des opposants en perte de vitesse, qui se sont empressés d’arroser l’arroseur ...

J’aimerais bien que la presse, au lieu de lui attribuer un "anti-sarkozysme primaire", s’intéresse au fond de ce qu’il dénonce, notamment dans son livre "Abus de pouvoir", reprenne aussi les sujets sur lesquels il s’était fait moquer ou tacler et qui lui ont donné raison ensuite, lui attribue les idées qui ont été reprises ensuite par ses propres détracteurs, du gouvernement comme de l’opposition …
Lire la suite:
François Bayrou avait raison

François Bayrou prépare activement le congrès programmatique du Modem à l’automne

Extraits d'un article paru dans le journal La Croix ce matin:

"Mercredi 5 août au matin, dans son bureau parisien, c’est un François Bayrou détendu et serein qui prend acte des difficultés actuelles : un score catastrophique aux européennes (8,5 %), suivi d’une pluie de critiques sur ses méthodes de management, sa stratégie anti-sarkozyste, l’hyper-personnalisation du mouvement et le manque de projet véritable. « Ce ne fut pas un moment agréable, admet le président du MoDem. Quand c’est l’engagement d’une vie, vous vivez les accidents durement. "

L’occasion pour François Bayrou de se remettre en question : « Il faut que l’accident soit utile, poursuit-il. J’en ai tiré les enseignements. J’ai trop été dans l’affrontement, les Français n’aiment pas cela, et ils ont raison. Le combat de fond mérite mieux que la bagarre. Je veux changer de style. Mon indignation m’a entraîné dans la mêlée, alors qu’elle aurait dû me mettre à distance.
Lire l'entretien avec François Bayrou sur le site web de la Croix:
L’opposition cherche à se reconstruire pour 2012 - France - la-Croix.com

lundi 3 août 2009

Les Balkany, sont-ils vraiment élus de Clichy ?

Extraits d'un article paru sur le site web des Socialistes de Clichy:
Patrick et Isabelle Balkany sont aux commandes de la Ville de Levallois-Perret, mais auraient-ils oublié qu’ils étaient aussi des élus de Clichy ? A en croire leur attitude, très certainement.... La mise en sens unique de la rue Victor Hugo à Levallois, programmée par (le mari de Madame Balkany)... pourrait avoir des conséquences lourdes sur le quartier du Bac d’Asnières... De plus, le Conseil Général des Hauts-de-Seine, dont Madame est vice-présidente, est compétent pour les routes départementales. Pour autant, Madame Balkany n’a pas bougé le petit doigt pour défendre les habitants de son canton…
Lire la suite:
Les Balkany sont-ils vraiment élus de Clichy?

jeudi 9 juillet 2009

Chez Théo: Monsieur Balkany, VOUS AVEZ PERDU !

Une communication de notre amie Johanne Hauber-Bieth

Dans sa décision prise hier, le Tribunal Administratif de Versailles a donné raison à la Famille Houée contre la Municipalité de Levallois !

Ce qui revient à dire que dans un avenir proche le terrain, puisque tout est rasé, reviendra à nouveau à leurs propriétaires puisqu’ils n’ont pas touché au dédommagement en numéraires.

Bien sûr KANYBAL a deux mois pour faire appel. S’il le fait, et il le fera, l’affaire sera porté devant le Conseil d’Etat mais il lui faudra attendre deux ans ! Mais son pote le petit « nerveux » de service fera sans doute tout pour faire accélérer les choses si ce n’est pas plus… tu vois ce que je dire…

Mais dans l’intervalle nous pourrons nous retrouver avec nos cœurs en bandoulière et l’amitié en porte-drapeau, pour faire, pourquoi pas, des merguez-partie sur le terrain, des rencontres chaleureuses sur ce qui sera la propriété retrouvée par nos amis et, peut-être l’hiver y installer une tente pour les habitués du parc, sans abris laisser pour compte par la Balcanaille du coin.

Je pense notamment à nos amis Dédé et Danielle. Juste pour faire la niche au KANYBAL et sa bande ! Bref les purs et durs du Cercle Théo rêvent déjà après avoir partagé hier soir le champagne au goulot devant le lieu…

Je rends grâce pour cette bonne nouvelle consolatrice et tout mon être chante « Alléluia » !

Et tu sais quoi ? Si le Conseil d’Etat donne raison au Tribunal Administratif de Versailles, la Famille Houée pourra exiger la restitution de son bien à l’identique !

ON A LE DROIT D’Y CROIRE.

Et je veux y croire de toutes mes tripes !

Sur ce, à demain!

Twitter: énormément d'informations intéressantes au sujet du Modem et de Levallois-Perret

Suivez nous sur Twitter!

Paul Jorion: le Français qui avait "prédit" la catastrophe économique

France Culture, Dimanche 5/07 12h. L'émission "a suivre".
Entretien avec Paul Jorion, le Français qui avait "prédit" la catastrophe économique dans laquelle nous sommes.

Nous avons trouvé l'entretien intéressant. Si vous voulez l'écouter vous n'avez qu'a cliquer sur le lien ci-dessous:

mardi 7 juillet 2009

La revue de presse du Modem - du 28 juin au 5 juillet 2009

Bonne lecture et excellentes vacances à ceux qui partent.

vendredi 3 juillet 2009

L'ami saoudien: le cheikh Mohamed bin Issa al-Jaber

Dans un entretien aux « Echos », le cheikh saoudien Mohamed bin Issa al-Jaber, le président-fondateur du groupe MBI (9 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2008), fait le point sur ses projets en France. Extrait:

Vous avez repris l'an dernier un gros projet immobilier à Levallois. Que devient-il ?

Les travaux ont démarré avec BNP Paribas Real Estate pour la gestion du projet et la construction devrait commencer en décembre, pour une livraison fin 2012. Nous avons les permis de construire et le programme est bien défini. Il s'agit de réaliser deux tours jumelles pour un total de 125.000 mètres carrés, composées de bureaux, d'un hôtel de catégorie 4 étoiles luxe d'une capacité d'approximativement 250 chambres, enfin d'une centaine d'hébergements pour des séjours de longue durée. Concernant la promotion immobilière proprement dite, nous avons déjà sécurisé la vente de 25 % des surfaces concernées et avons des intentions pour 25 % autres. Par ailleurs, l'hôtel nous vaut l'intérêt de grands groupes internationaux, mais nous étudions son exploitation sous nos propres couleurs.


Lire l'article:
« En dépit de la crise, nous allons continuer d'investir en France »

La revue de presse du Modem - du 14 au 28 juin 2009

Bonjour à tous,

La revue de la semaine. Merci de votre compréhension pour le retard.

Excellente fin de semaine à tous.


mercredi 1 juillet 2009

Ordurier

La ville de Levallois n’est, on le sait, que trop rarement assimilé aux mots vertu, rigueur et humilité. Elle l’est d’autant moins en ces temps difficiles pour tous nos concitoyens, en ces temps ou les mondes financiers s’écroulent. Partout, la remise en question sur la spéculation, la dette à outrance et la démesure est générale. Partout ? Non il demeure des ilots de résistance et au premier lieu desquels la ville de Levallois fait office de figure de prou.

Déjà largement contestable en temps d’expansion économique, la gestion de notre ville en devient indécente en temps de récession grave. Comme si le monde s’arrêtait Porte de Champerret… Et pourtant, la réalité nous rattrape lourdement. La chambre régionale des comptes vient en effet de publier un rapport accablant sur le train de vie de la ville en fustigeant le manque de sincérité sur la question de la dette. Ce rapport, qui n’est ni le fruit d’un complot ourdi conte notre vertueux Maire, ni une machination gauchiste, met en lumière de nombreux dysfonctionnements qui ne tarderont pas à peser sur le quotidien des Levalloisiens. En premier lieu, il y a donc cette explosion de la dette (246M€) à laquelle il faut ajouter les 200M€ de billets de trésorerie qui ne figurent pas officiellement dans la dette.

En second lieu, il y a le symbole de cette ville qui n’a pour habitude que l’excès avec ses fêtes opulentes. Le rapport pointe ainsi que certaines d’entre elles ont couté près d’un million d’euros entre 2002 et 2007. Un mode de gestion des deniers municipaux qui interpellent au regard de la dette. Mais un vote, cela n’a pas de prix…

Le corolaire de cette gestion calamiteuse, mais habillement dissimulé aux Levalloisiens qui ne voient pas leur ville s’avilir, c’est cette nouvelle taxation sur les ordures ménagères. Celle-ci n’est, pour le moment ni justifiée, ni justifiable. Nul ne comprend vraiment son instauration sauf à considérer que la Mairie a besoin d’argent et ne sait plus comment le demander à ses concitoyens. Le souci est qu’en cette période difficile pour chacun, il aurait été de bon ton de ne pas alourdir la facture municipales des Levalloisiens.

Mais la Mairie n’a cure de telles considérations. Elle doit payer ses travaux pharaoniques, le développement insensé de la ville, ses fêtes aussi ostentatoires et pour tout dire vulgaires…

Tout cela n’est pas étonnant quand on sait que l’exemple venant de l’Elysée est exactement le même. La semaine passée, nous apprenions que le déficit public était passé à 7,7% du PIB sans que personne ne s’en émeuve vraiment.

Le Modem de Levallois, n’a pas la prétention du miracle mais a l’exigence de transparence et d’honnêteté vis-à-vis des habitants de cette ville. Nous aimerions que la Mairie en fasse de même et présente à ses administrés la facture de ses errances.

Festival de provocations lors du conseil municipal de Levallois...

Extraits d'un article paru sur le site web http://www.rue89.com
Festival de provocations lors du conseil municipal de Levallois, après un rapport « accablant » de la cour régionale des comptes.

« Allez, donne-nous des renseignements sur tes frais de bouffe, c'est ça qui nous intéresse… » Lundi soir, au conseil municipal de Levallois (Hauts-de-Seine), l'assistance ne s'y trompe pas. Un rapport de la cour régionale des comptes vient d'épingler la gestion de la ville par Patrick Balkany, député-maire et intime de Nicolas Sarkozy. Et tout le monde attend que le sujet soit abordé.

La loi oblige le cacique de l'UMP, premier édile depuis 1983, excepté entre 1995 et 2001, à présenter ledit rapport. En orfèvre de la politique, il s'est exécuté… à sa manière. Inscription très loin dans l'ordre du jour, après des délibérations interminables.

Interminable, le terme n'est pas usurpé. Le conseil municipal a duré 8 heures et 45 minutes, de 19 heures à 3h45 du matin, un record, sous cette mandature au moins. Objectif : décourager les (rares) journalistes et les citoyens présents.

Et fatiguer les conseillers municipaux (dont six élus de gauche et deux du MoDem sur 45), pour qui la politique n'est pas un métier, à l'inverse de Patrick Balkany et de ses adjoints, dont sa femme, première adjointe.
Lire la suite:
Balkany : « Salut Rue89, vous êtes toujours les meilleurs ! »

mardi 30 juin 2009

Balkany: "Pas d'abus à Levallois"

Extraits des propos recueillis par Anne PARIS
leJDD.fr

Explosion de la dette, doublement des dépenses "festives", "anomalies" dans le contrôle des frais: une fois encore*, la chambre régionale des comptes (CRC) d'Ile-de-France épingle la gestion de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) par Patrick Balkany. Pour lejdd.fr, le député maire UMP défend ses choix économiques et fustige ce "rapport de comptable"....

Anne Paris: Le CRC relève aussi des anomalies dans le contrôle des frais, notamment l'utilisation non professionnelle de véhicules municipaux...

Réponse de Patrick Balkany: "Parce que nous avons le premier club sportif français, que nous avons, encore une fois, beaucoup d'associations, et que nous mettons nos véhicules à leur disposition! Il faudrait que la chambre regarde d'un peu plus près ce qui se passe à Levallois. S'il y a bien une ville où il n'y pas d'abus, c'est bien chez nous. Je n'ai même pas de notes de frais."
Lire l'article sur le site web du Journal de Dimanche:
Balkany: "Pas d'abus à Levallois"


Levallois : "un système où tout le monde en croque"

Extraits d'un article par sur le site web du NouvelObs qui cite largement notre amie Anne-Eugénie Faure:

"Un système où tout le monde en croque"

C'est ce qu'affirment les élus PS après la révélation d'un rapport de la chambre régionale des comptes d'Ile-de-France, que le nouvelobs.com s'est procuré, accablant la gestion du maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany.

Les élus socialistes de Levallois-Perret ont vivement dénoncé à nouvelobs.com, lundi 29 juin, la gestion des deniers publics de la ville de Levallois par son maire, Patrick Balkany (UMP), et l'ordonnateur des fonds de la commune, son épouse Isabelle Balkany, après la lecture du rapport de la chambre régionale des comptes d'Ile-de-France (CRC), et dont le nouvelobs.com a pu se procurer une copie. Au menu : explosion de la dette, explosion des frais de bouche, et "anomalies" flagrantes dans les notes de frais.

Selon le rapport, qui sera officiellement rendu public mardi 30 juin, daté du 6 avril 2009, l'endettement, "resté stable jusqu'en 2003, s'est significativement alourdi à partir de 2004". L'encours de la dette est passé de 156 millions d'euros en 2000 à 236 millions d'euros en 2006, soit une hausse de 51%. L'opposition monte au créneau. Selon un élu PS contacté par nouvelobs.com, "c'est la traduction de ce qu'on dénonce depuis des années", déclare-t-il, avant d'ajouter "c'est presque un soulagement que les magistrats [de la chambre régionale de comptes, ndlr] s'y intéressent enfin"...

"La mairie est une cérémonie permanente", indiquent des élus PS de la ville. Interrogée sur les dépense réalisées par l'association Levallois Communication, Anne-Eugénie Faure, élue PS à Levallois, nous explique : "les associations crées par la commune touchent des subventions énormes, bien supérieures à ce dont elles auraient normalement besoin", avant d'ajouter : "les associations organisent des réceptions monumentales", dénonçant cette "utilisation des deniers publics". "Je ne suis pas sûr que ce soit très utile pour la commune", ajoute-t-elle...

La Semarelp: une société occulte

...Il ressort du rapport que la mairie de Levallois a prêté à la Semarelp, par le biais de bons de trésorerie, près de 200 millions d'euros, sans intégrer ce montant dans les dettes de la commune. "La CRC s'en est offusqué et, depuis, ce montant est inscrit dans le passif de la commune, à hauteur de 400 millions d'Euros", indique un membre du conseil municipal à nouvelobs.com.

La société a pour but de créer un parc immobilier constructible pour la commune. "Nous ne savons pas comment sont utilisés ces deniers publics", explique une élue de l'opposition à la mairie de Levallois....

Prise illégale d'intérêts


L'antenne du Parti socialiste de Levallois dénonce enfin, dans un communiqué, la "prise illégale d'intérêt" opérée par "les conseillers municipaux qui sont délégués ou censeurs à la SEMARELP et qui ont participé au vote de leur nomination et de leur rémunération. Ils perçoivent ainsi plus de 7.000 euros par an pour exercer ces fonctions".

Selon le rapport de la CRC, le Directeur de Cabinet du Maire a cumulé, en 2005, cette fonction avec celle de Conseiller auprès du Directeur de la SEMARELP.

"Nous demandons que le maire exige le remboursement de ces frais, si ce n'est pas le cas, nous porterons plainte", martèle Anne-Eugénie Faure, sans illusion : "peu de chance qu'une procédure soit engagée par le procureur de Nanterre [Philippe Couroye, ndlr]", ajoute-t-elle.

Lire l'article sur le site du NouvelObs:
Levallois : "un système où tout le monde en croque"

Le rapport de la CCR sur la gestion de la ville de Levallois-Perret

Vous pouvez le consulter dans son intégralité en cliquant sur le lien ci-dessous:

Le rapport de la CCR sur la gestion de la ville de Levallois-Perret

La ville d'Asnières: nos condoléances

Pendant la nuit dernière, la ville d’Asnières a été frappée par un incendie d’une rare ampleur. Le bilan non encore définitif publié ce matin donne la mesure de l’horreur de cet événement.

Le Modem de Levallois tient à s’associer à la douleur des habitants d’Asnières et adresse ses condoléances aux familles des victimes.

lundi 29 juin 2009

Chambre régionale des comptes: "Isabelle Balkany conteste point par point le rapport"

Article paru sur le site web de l'hébdomadaire Le Point aujourd'hui :

LEVALLOIS-PERRET : Un rapport épingle la gestion de Patrick Balkany (le rapport de la chambre régionale des comptes (CRC))

Extraits:
....Le rapport se penche enfin sur la société d'économie mixte d'aménagement de la ville, la Semarelp.

Isabelle Balkany conteste point par point le rapport

"La constitution d'un groupe de sociétés" autour de cette structure "a conduit la commune à détenir de fait, sur une période du plus de 20 ans, 80% de trois sociétés à responsabilité limitée (SARL) et 15 à 80% d'une quarantaine de sociétés civiles et commerciales", note la CRC. Même si plus récemment, il y a eu "une sérieuse contraction du groupe", la CRC y voit "un risque de détournement de la loi". Celle-ci exige l'aval du Conseil d'Etat "avant toute prise de participation d'une commune dans une société commerciale". Le rapport, jugé "accablant" par le PS local, doit être débattu lundi soir en conseil municipal.

Patrick Balkany, un proche de Nicolas Sarkozy, est maire de Levallois depuis 1983, avec une interruption entre 1995-2001. Dans sa réponse à la CRC, l'épouse et première adjointe du maire, Isabelle Balkany (UMP) s'étonne d'ailleurs que l'examen ne porte que sur le dernier mandat (2001-2007). Mme Balkany, qui conteste point par point le rapport, estime en outre que la ville possède des "spécificités, injustement ignorées" par l'analyse de la CRC, comme "son dynamisme économique, sa qualité de vie et les services publics diversifiés proposés à la population (...)".
Lire l'article sur le site web du Point:
Un rapport épingle la gestion de Patrick Balkany

Mairie de Levallois: un train de vie fastueux

Extrait d'un article paru dans Le Parisien de ce matin, suite du rapport de la chambre régionale des comptes (CRC):

Un train de vie fastueux. Les dépenses de frais de réceptions et fêtes et cérémonies (factures de réceptions, cocktails, buffets…) ont littéralement explosé, passant entre 2000 et 2005 de 239 000 à près de 500 000 €, et même d’un million d’euros si on ajoute les dépenses réalisées par l’association Levallois communication. Les achats réguliers de denrées alimentaires en petites quantités (plus de 60 000 € en 2005) attirent l’attention des magistrats qui n’ont trouvé aucun bon de commande ou de livraison. Tout comme les repas de service et ceux organisés lors des conseils municipaux, imputés sur le poste « frais de réception ».

Lire l'article (consultation gratuite) sur le site web du journal Le Parisien:
La mairie de Levallois épinglée pour sa gestion

Mairie de Levallois: des voitures de services coûteuses

Extrait d'un article paru dans Le Parisien de ce matin:

Des voitures de service coûteuses. La chambre régionale des comptes (CRC) épingle des abus dans l’utilisation des véhicules municipaux. Elle note « de nombreuses utilisations ne présentant pas de caractère de déplacement professionnel pour des péages aller-retour et du carburant le plus souvent en fin de semaine pour un trajet dans l’Eure avec une carte carburant attribuée au cabinet des adjoints » et constate le kilométrage anormalement élevé de certains véhicules.
Lire l'article (consultation gratuite):
La mairie de Levallois épinglée pour sa gestion

Mairie de Levallois: anomalies dans les rémunérations

Extrait d'un article paru dans Le Parisien ce matin:

Anomalies dans les rémunérations. La chambre régionale des comptes (CRC) a noté des heures supplémentaires abondantes attribuées à certains agents. Elles présentent, à ses yeux, « un caractère de primes forfaitisées ». Et dépassent même de 180 %, dans le cas d’un autre agent, le volume autorisé. Elle relève aussi qu’un proche de Balkany a cumulé plusieurs fonctions, ce qui est contraire à la loi du 13 juillet 1983.

Lire l'article (consultation gratuite):
La mairie de Levallois épinglée pour sa gestion

Levallois: la dette de la commune a doublé entre 2000 et 2006

Dans le Parisien de ce matin.

Extraits:

Une dette en augmentation. Selon le rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC), la dette de la commune a doublé entre 2000 et 2006, passant de 156 M€ à 236 M€. Stable jusqu’en 2003, l’endettement s’est alourdi à partir de 2004, étant plus élevé que la moyenne des communes du département (3 777 par habitant contre 1 619 €) . La chambre souligne par ailleurs qu’il convient, pour que soit appréciée réellement la situation financière de la commune, de tenir compte de l’émission de billets de trésorerie pour un montant de 200 millions d’euros pour préfinancer les ZAC. Ces derniers ont été soldés cet hiver pour un prêt auprès de la Caisse des dépôts et consignations de plus de 100 M€.

Lire l'article:
La mairie de Levallois épinglée pour sa gestion

La mairie de Levallois épinglée pour sa gestion

Article dans Le Parisien de ce matin:

Extraits:

Le rapport de la chambre régionale des comptes (CRC), présenté ce soir au conseil municipal, fustige la gestion de la ville. Il porte sur les exercices 1994 et suivants .

Augmentation de la dette, anomalies dans certains frais généraux, fiabilité des comptes contestée, dépenses fastueuses pour les réceptions, fêtes et cérémonies, des milliers de kilomètres aux compteurs de voitures de service, attribution d’heures supplémentaires « abondantes » à certains agents… Le rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) du 6 avril dernier qui sera présenté devant le conseil municipal ce soir épingle la gestion de la ville de Levallois.

Ce rapport porte sur les exercices 1994 et suivants, mais les magistrats se sont principalement intéressés à l’avant-dernière mandature de Patrick Balkany, faisant l’impasse sur l’ère de Chazeaux, son prédécesseur. L’opposition municipale dénonce « une situation financière catastrophique » et promet de demander des comptes au député-maire UMP. Les débats s’annoncent animés ce soir:

Lire l'article (consultation gratuite):
La mairie de Levallois épinglée pour sa gestion

mardi 23 juin 2009

Invitation: Politique et société mercredi 1er Juillet 2009

vendredi 19 juin 2009

Réflexion sur la conduite de l'élection: Assises Démocrates le 27 juin

Le samedi 27 juin nous organiserons des Assises Démocrates ouvertes à tous les militants du mouvement des Hauts de Seine. Les Assises se tiendront à:

l’ancienne mairie de Sceaux
75 rue Houdan
le samedi 27 juin 2009

de 9H à 12H30.

D’ici à cette date, il sera demandé à toutes les sections de prendre un temps de réflexion sur la conduite de l'élection sur leur territoire. Bien entendu, toutes les contributions seront publiées et accessibles à tous.

Il est important d'analyser cet événement, sa signification, ses répercussions et d'en tirer les conséquences et des orientations pour les futures échéances électorales.

Cette réflexion interviendra à deux niveaux. Celui du mouvement des Hauts-de-Seine et celui du mouvement national qui proposera, je l'appelle de mes vœux, les ajustements techniques et les orientations politiques nécessaires pour aborder les élections futures.

Nous entrons effectivement dans un cycle d'une élection par an jusqu'à l'élection présidentielle : régionales en 2010, cantonales en 2011, présidentielle et législatives en 2012. Nous devons à tous les niveaux les préparer avec le maximum d'efficacité possible, pour que pareille déroute ne se revoit jamais.

Porté par les suffrages des militants à la tête de notre mouvement départemental, je vous confirme, avec l'ensemble de la présidence collégiale, notre détermination à conduire l'action pour les valeurs et les idées du Mouvement démocrate.

Amicalement,
Antoine Dupin
Président du modem des Hauts-de-Seine
Conseiller régional d'Île-de-France

Réunion de la section du Modem de Levallois: 25 juin

Afin de préparer les Assises Démocrates à l'ancienne mairie de Sceaux le 27 juin, nous vous proposons une réunion de la section du Modem de Levallois:

jeudi 25 juin à 20 h 30

au café de France

Si vous ne pouvez pas être présent ce jeudi, nous vous suggérons d'envoyer vos contributions à Agnès Breteau.

Merci d'avance pour vos contributions.

Amicalement,
Le bureau de la Présidence
Section du Modem de Levallois

jeudi 18 juin 2009

Double imposition = double peine

Ci-dessous la tribune qui va paraître dans le numéro d'Infos Levallois du mois prochain :

Double imposition = double peine


La majorité municipale a voté en mai un nouvel impôt : la taxe de balayage qui coûtera aux Levalloisiens environ 4,7 millions d’euros chaque année. Après l’instauration de la taxe de séjour, cette hausse de la fiscalité locale confirme que les finances de la ville vont mal et que la gestion municipale est déséquilibrée.


Ce qui est dérangeant, c’est que le nettoyage des rues et des trottoirs était déjà prévu dans le budget 2009 ! On ne nous dit pas du coup si les autres impôts vont diminuer, si d’autres prestations vont être proposées ou si cela sert juste à rembourser la dette ! Pour l’instant, nous payons 2 fois !


Ce qui est choquant, c’est que cet impôt sera payé sans tenir compte des revenus : calculé selon la longueur de la façade, il s’appliquera de la même manière aux entreprises et aux petites copropriétés, sans tenir compte de la valeur des immeubles et en étant répercuté aux locataires.


Si les rues sont sales et nécessitent d’être nettoyées, nous proposons l’application du principe « pollueur – payeur » : incitons ceux qui n’ont pas un comportement civique et écologique à changer et cessons d’augmenter la feuille d’impôt des Levalloisiens.


Zahra AMOUR

Stéphane GEFFRIER

Vivre Ensemble à Levallois MODEM

www.modem-levallois-perret.blogspot.com.

mardi 16 juin 2009

L'histoire rendra raison à Bayrou

Extraits d'un article paru sur le site web de l'Hérétique

"Chaque fois qu'il y a un haro général dans les médias sur Bayrou, et cela se produit après chaque élection, j'ai remarqué, je ne puis m'empêcher de songer aux paroles de l'évêque Saint-Rémi baptisant Clovis à Reims, un soir de noël : brûle ce que tu as adoré et adore ce que tu as brûlé... Alors, certes, il a dérapé, je l'ai suffisamment dit ici. Mais ce dérapage ne doit pas effacer tout ce qu'est l'homme. Il n'en reste pas moins un homme d'honneur (il a reconnu ses torts après les élections, ce n'est pas si fréquent). Le seul aussi à s'opposer frontalement à un projet de société qui liquéfie complètement le lien social. Nicolas Sarkozy peut pavoiser, il a gagné une manche, il n'a pas gagné la guerre. Face à la constance d'un Bayrou, c'est incroyable la faculté de cet homme-là à endosser les habits les plus divers au jour le jour selon les circonstances de l'actualité. L'année passée, partisan de l'introduction des sub-primes en France, puis il y a quelques temps féroce anti-capitaliste dénonçant le libéralisme, le voilà aujourd'hui converti à l'écologie..."

Lire la suite:

Revue de presse du Modem - semaine du 8 au 14 juin 2009


Bonjour à tous,

Bonne lecture

samedi 13 juin 2009

Le score d'Europe-Ecologie apporte la preuve d'un renouvellement de la communication politique

Extraits d'un article qui est paru sur le blog de Christophe Ginisty:

"J'ai fait toute cette campagne sur le terrain et à aucun moment je n'ai vu les gens d'Europe Ecologie distribuer des tracts, faire du boîtage, sillonner les marchés. Ne parlons même pas des réunions du type cafés démocrates, notre spécialité "maison" qu'ils n'ont pas organisé ou très peu.

Au moment où nous devons tirer le bilan de cette campagne, nous sommes obligés d'admettre que nos modes de communication sont peut-être obsolètes. Je ne l'affirme pas mais je pose sincèrement la question à la lumière des résultats de dimanche. Car finalement, tous les militants vous diront que les deux grands absents du terrain étaient la majorité présidentielle et Europe écologie, et que ces deux absents sont les deux gagnants de la consultation.

Je crois que les règles de la communication politique sont en train de changer et de façon irréversible. Les contacts traditionnels avec les électeurs n'ont pas permis à ma connaissance d'influer en notre faveur et les différents "points orange" n'ont pas été déterminants, nous sommes obligés de la constater. Je pense que nous avons été les plus nombreux et les plus présents sur le terrain (et les militants doivent en être remerciés très chaleureusement) mais je pense aussi que nous devoir revoir nos stratégies de conquête à l'aube des prochaines élections régionales."

Lire l'article sur le blog de Christophe Ginisty:
Le score d'Europe-Ecologie apporte la preuve d'un renouvellement de la communication politique

jeudi 11 juin 2009

Balkany et Santini rêvent de Bolloré chez eux

"A l'étroit à Puteaux (groupe Bolloré) et à Suresnes (Havas), Vincent Bolloré est courtisé par ses voisins des Hauts-de-Seine.

Après Patrick Balkany (Levallois), André Santini (Issy-les-Moulineaux) vient de lui proposer 80 000 mètres carrés flambant neufs. L'homme d'affaires se borne à répéter qu'aucun transfert n'est prévu."

Lire l'article:
Challenges Magazine

La revue de presse du Modem - Elections européennes du 7 au 10 juin 2009


Ci-joint une "mini-revue" depuis le 7 Juin 2009, les articles des jours précédents ne voulant plus dire grand-chose...

Nous avons fait une sélection car nous avons eu droit -malheureusement- à de très nombreux articles qui formerait une revue bien trop longue et rébarbative.

lundi 8 juin 2009

Elections européennes: nos remerciements

Nous remercions toutes les personnes qui ont voté pour les listes du Mouvement démocrate hier!

Bon courage!

vendredi 5 juin 2009

Ce blog sera fermé jusqu'au 7 juin minuit

En application du Code électoral, ce site sera fermé jusqu’au 7 juin minuit.

N’oubliez pas d’aller mettre votre bulletin orange dans l’urne dimanche, et retrouvez-nous dès lundi matin pour l’analyse du scrutin !

A l'attention des adhérents du Mouvement démocrate des Hauts-de-Seine

28 heures pour convaincre !


Chère Amie, cher Ami,

Depuis des semaines, autour de nos candidats, aux élections européennes, nous préparons ce dimanche 7 juin avec la ferme intention d’en faire un grand succès pour notre famille politique.

Parce que nous avons l’Europe au cœur nous avons dépensé des trésors d’énergie pour être partout présents sur les Hauts de Seine.

Plus de trente cafés démocrates, plus d’une centaine de points oranges, des tractages sur les marchés, des présences répétées sur les gares du département, vos nombreuses démarches personnelles : nous avons fait connaître nos convictions comme jamais !

Et pourtant il est essentiel de continuer : de nombreuses intentions de vote peuvent encore changer, des hésitations se transformer en absentions.

Nous sommes quatre mille militants dans le 92.

Si chacun d’entre nous d’ici à dimanche, peut convaincre 10 de ses relations d’aller voter et de voter pour la liste de Marielle de Sarnez, de Bernard Lehideux et de Fadila Mehal, c’est 40 000 votes supplémentaires pour nos candidats !

Tout doit être mis en œuvre pour faire le meilleur résultat !

Je sais tout ce qu’ensemble nous avons déjà réalisé, mobilisons-nous encore quelques heures et le slogan « Nous l’Europe » choisi par le Mouvement démocrate deviendra réalité au Parlement européen.

Très amicalement,

Antoine Dupin
Président du Mouvement démocrate des Hauts de Seine
Conseiller régional d’Ile de France

François Bayrou : rencontre avec la presse

Chers amis,

Vous trouverez ci-dessous un lien vers la vidéo de la conférence de presse que François Bayrou a tenue ce matin au siège du Mouvement Démocrate.

Amicalement,

L’équipe du Mouvement Démocrate

La revue de presse du Modem - semaine du 24 au 31 mai 2009