jeudi 30 avril 2009

"CHEZ THEO" - L'Hallali et la fin...


L’expulsion tant redoutée d’Irène Houée (dans sa 83ème  année) et de sa famille : Paul, Jeannine et Rolande, ses enfants, et de son petit fils Quentin, a eu lieu hier matin à notre grand désarroi et notre plus profonde tristesse.   

Huit cars de Policiers dans Levallois et trois gros camions de déménagement bloquant la portion de la  rue Rivay sont venus hier à 7 heures du matin, Commissaire en tête, sans fanfare ni trompettes déloger sans scrupules nos amis pour clore définitivement notre lieu de rencontres et d’amitié  à 23 heures.   

Ci-dessus, en partage,  le lien des  photos que j’ai prises tout au long de cette journée noire qui restera dans ma mémoire comme l’une des plus douloureuses qu’il m’ait été connu de vivre à ce jour à Levallois où je vis pourtant depuis le 4 janvier 1975. (Sur certaines j’ai rajouté un commentaire il faut donc les regarder une par une pour les lire et suivre un peu le déroulement de cette expulsion et non en diaporama).   

L’on m’a enlevé de ma seconde famille.   

Irène, si touchante, nous envoyant ses baisers d’adieu de la voiture de son fils, au  terme de ces heures où elle n’a pas trop compris ce qui se passait, m’a bouleversée.   

Nous étions là, les fidèles qui avions pu nous déplacer, assistant, médusés, écœurés, effondrés, en colère et impuissants d’empêcher cela mais  avec notre grand chagrin surtout, pour un ultime adieu à ce Cher Café-bar-cave à vin qui nous a donné tant de bonheur grâce à la Famille Houée et de sa gentillesse, de sa simplicité et de sa présence amicale.   

L’argent et le pouvoir sont les pires maux de notre société surtout entre les mains d’êtres cyniques et sans cœur !   

Et je pleure…  

Johanne Hauber-Bieth 

François Bayrou lance son "J'accuse"

Extraits d'un entretien avec François Bayrou paru dans le quotidien Sud-Ouest ce matin:

"Sud-Ouest : Votre livre a un titre fort. Est-ce en référence à celui de François Mitterrand, 
« Le Coup d'État permanent » ?

François Bayrou. François Mitterrand, il y a plus de quarante ans, évoquait uniquement une question institutionnelle. Pour moi, aujourd'hui, la question est beaucoup plus large. En fait, il y a trois abus de pouvoir. Tout d'abord, sans plus s'embarrasser d'aucun principe - ne serait-ce que la loi -, le pouvoir actuel prend le contrôle de tout, depuis l'effacement du gouvernement jusqu'à l'humiliation du Parlement, en passant par la justice. Le deuxième, c'est qu'il a décidé d'imposer à la France une idéologie contraire à ce qui a fait notre histoire...

Sud-Ouest: Ce que vous appelez l'abandon du modèle républicain...

La Constitution définit très bien ce modèle en affirmant que la République est laïque, démocratique et sociale. Jamais il n'y a eu aussi peu de démocratie, jamais la laïcité n'a été autant attaquée sur ses principes et jamais le contrat social n'a été à ce point mis en cause. Et c'est ce moment que le pouvoir a choisi pour favoriser les inégalités. C'est un ébranlement de ce que nous avons de plus précieux, à l'école, à l'hôpital, dans la justice, dans les médias ou dans l'art...

Sud-Ouest: Mais la société française semble résister, si l'on en juge par les manifestations...

Les Français, qui se raidissent, ont l'impression qu'il n'y a aucune issue. Ce livre est fait pour leur montrer qu'ils ne sont pas tout seuls. Pour donner un coup de projecteur sur ce qui est en train de se passer réellement en France et qui ne durera pas.

Sud-Ouest: Vous évoquez également des « réseaux » qui se mettent en place...

C'est le troisième abus de pouvoir. Ces réseaux sont financiers, industriels, médiatiques et politiques. Dans tous les pays démocratiques du monde, il y a des lois pour empêcher cela - contre les trusts, les ententes, les concentrations. Je propose qu'on ne l'accepte pas."

Lire la suite:

Pamphlet anti-Sarkozy de François Bayrou: l'UMP allume un contre-feu

Extrait d'une dépêche de l'AFP:

"L'UMP s'efforce de contrer le retentissant pamphlet au vitriol de François Bayrou contre Nicolas Sarkozy, intitulé "Abus de pouvoir", qui marque une nouvelle étape dans la marche élyséenne du président du MoDem.

Nicolas Sarkozy, en déplacement en Haute-Savoie, a réagi laconiquement à la publication de ce livre émaillé de formules féroces: "On est en démocratie, chacun dit ce qu'il croit devoir dire et les Français choisiront". "Si on ne veut pas de critiques, il ne faut pas être président de la République", a-t-il conclu.

Le parti présidentiel n'a pas officiellement réagi.

Mais dans ce bras de fer - le député béarnais n'hésite pas comparer le chef de l'Etat à un "enfant barbare" et à parler d'un "viol imposé à la France républicaine" - la sortie le même jour d'un livre signé Dominique Paillé, porte-parole adjoint de l'UMP, a tout d'un missile anti-missile.

Dans "Les habits neufs des faux centristes", cet ancien proche de M. Bayrou, qui était encore conseiller à l'Elysée il y a peu, relate son parcours politique dont une bonne partie s'est faite, jusqu'à la séparation en 2002, au côté de François Bayrou.

Aujourd'hui, il ne mâche pas ses mots contre lui. Ainsi consacre-t-il tout un chapitre à cet "imprécateur et faux centriste" qui "mène désormais une aventure personnelle" pour servir un "objectif obsessionnel: la présidence de la République".

Patrick Balkany reverse son écrêtement… à son épouse

Extraits d'un article paru sur le site web du magazine Capital:

"En plus de limiter le nombre des mandats, Lionel Jospin a décidé de plafonner les cumulards à une fois et demi l'indemnité de base des parlementaires. Cette dernière s'élevant à 5 443,61 euros (la moyenne arithmétique entre le plus haut et le plus bas des traitements hors primes perçus par les hauts fonctionnaires), le plafond est donc de 8 165,41 euros. Théorique, car il ne s'applique qu'aux élus locaux purs et durs, ceux qui ne sont pas parlementaires (maires, conseillers généraux…). 

Les députés et les sénateurs cumulards perçoivent, comme tous leurs collègues, deux indemnités de résidence (163,31 euros) et de fonction (1 401,73 euros), qui viennent s'ajouter à leurs 8 165,41 euros. Soit au total : 9 730 euros. Que deviennent les sommes qui dépassent ces deux plafonds ? Ecrêtées. C'est à dire non versées aux intéressés. 

Dès lors, elles peuvent soit rester dans le budget de la collectivité soit être réparties entre d'autres élus, désignés par la personne qui n'a pas pu les toucher. C'est ainsi que Patrick Balkany fait profiter de son écrêtement son épouse, qui est aussi son adjointe à Levallois-Perret.

Plusieurs dizaines d'indemnités ne sont pas encadrées par les règles qui précèdent. Il s'agit de celles du président de la République, des membres du gouvernement, des présidents et vice-présidents des assemblées. Vous les trouverez détaillées dans le numéro de mai du magazine Capital."

Lire l'article:

Patrick Balkany doit toujours 230.000 euros à Levallois-Perret

Extraits d'un article paru le 7 avril 2009 sur le blog du Parti Socialiste de Levallois-Perret:

"En 2007, le Maire a sollicité du Ministre de l’Economie de l’époque, Thierry Breton, une remise sur les intérêts de sa dette à l’égard de la Ville. 

Souvenons-nous : condamné pour avoir employé du personnel municipal à son domicile, Patrick Balkany a dû rembourser les salaires desdits employés à la Ville. Bien évidemment, des intérêts qui s’élèvent à plus de 230.000 euros sur cette somme, sont dus à la Commune. Patrick Balkany ne les paie pas : il est comptable de fait de la Ville. 

Pas plus Thierry Breton que Christine Lagarde, qui n’a pas « une tête à être amie avec Bernard Tapie » comme elle le déclare, ne l’ont absout de cette dette. Conséquence : il a délégué ses fonctions d’ordonnateur à son épouse, Isabelle Balkany. Illustration incontestable : lors de la présentation et du vote du compte administratif 2008, Monsieur et Madame BALKANY ont quitté la salle du Conseil Municipal. 

En effet, l’ordonnateur des dépenses ne peut siéger au moment de cette délibération. Patrick BALKANY est donc le Maire endetté de la ville la plus endettée de France."

Lire l'article:

Des agriculteurs envahissent un Leclerc à Levallois-Perret

Extraits d'un article de Florence Bray sur le site web du magazine LSA:

"Une dizaine d'exploitants agricoles ont pénétré (hier, mercredi) à la mi-journée un magasin Leclerc à Levallois-Perret afin de dénoncer les marges pratiquées par la grande distribution. Les Jeunes Agriculteurs (JA) ont indiqué qu'une tranche de jambon entre 8,5 et 12 euros le kilo aux consommateurs était payée 1,5 euros le kilo aux producteurs. Les exploitants agricoles demandent la mise en place d'un observatoire des marges, promis par le gouvernement. Ils ont arpenté les rayons du magasin avant d'être chassés du magasin."

mercredi 29 avril 2009

L'expulsion d'une grand-mère de 81 ans par le sieur Balkany

Message qui vient d'arriver d'un membre du Modem de Levallois-Perret

L'expulsion du Café THEO a lieu en ce moment j'ai aperçu Mme ZELIC, le café était entouré de CRS, la rue Rivay étaient bloquée à la circulation par deux barrières, il y avait une dizaine de cars de CRS (vous voyez la disproportion entre le petit groupe de personnes soutenant le café Théo et le nombre de policiers !) près de la Poste et du Commissariat

Les expulsions ne se comptent plus sur Levallois-Perret !

Quand la mairie expulse les anciens…

La Mairie de Levallois entreprend actuellement l’expulsion des occupants du café Théo situé à l’angle rue Rouquier/rue Rivay. Outre le fait que ce café fait partie intégrante de l’histoire de Levallois et contribue à l’édification d’une vie de quartier, le Modem de Levallois entend dénoncer à la fois les méthodes brutale du Maire ainsi que le projet de société qu’il propose.

En effet, l’expulsion annoncée concerne une dame de 83 ans et son fils. De telles méthodes sont indignes de nos valeurs républicaines. Il n’est pas acceptable qu’au nom de la promotion immobilière, une commune puisse procéder de la sorte et ainsi empêcher une dame âgée de terminer sa vie dans un lieu qui lui est cher.   

En conséquence, le Modem de Levallois demande à la Mairie actuelle de faire preuve d’humanité et de renoncer à son projet.   

De même, le Modem s’insurge contre le projet de société que la mairie promeut. Il apparait ainsi que la destruction du café Théo va laisser place à un nouvelle immeuble de six étages (l’actuelle n’en compte que deux). Cette perspective va encore dans le sens de la densification à outrance de la ville, du toujours plus haut et toujours plus nombreux dans des immeubles aseptisés, sans caractère. Or, la ville de Levallois est déjà l’une de celles qui compte le plus d’habitants au kilomètre carré en France.   

Au contraire, le Modem propose un développement raisonné de la commune basé sur le respect du patrimoine de la ville et le bien-être de ses habitants. A mille lieux de la standardisation de l’habitat, de la perte de la vie de quartier et l’accroissement sans fin du nombre d’habitants.

Expulsion de Théo !

Message qui vient d'arriver de Johanne:

Je viens d’avoir un appel téléphonique de Danièle Zelic , c’est en ce moment, il sont au moins 50  pour le mettre dehors ! J’y vais pour soutenir moralement Paul !"

Message de soutien moral : sauveztheo@hotmail.fr

Les message seront imprimés et remis à la famille Houée. Merci pour eux.  

mardi 28 avril 2009

Adhérer au Modem



Bulletin d'adhésion en ligne:

A la découverte du Mouvement Démocrate: livret d'accueil

Nous vous invitons à suivre le lien ci-dessous vers le site web du MoDem national et télécharger le livret d'accueil "A la découverte du Mouvement démocrate" :



Entretien avec Corinne Lepage


Extrait de cet entretien avec Corinne Lepage : 

"On oublie trop souvent le volet social lorsqu'on parle de développement durable"

Lire l'entretien

Deux tiers des sympathisants PS pour une alliance avec le MoDem,

Extrait d'un article paru sur le site web du Nouvelobs:

"65% des sympathisants socialistes souhaitent "que le PS et le MoDem dirigent la France ensemble", selon un sondage Viavoice. François Bayrou est jugé meilleur que Martine Aubry pour s'opposer à Nicolas Sarkozy."

Lire l'article:

La revue de presse du Modem - période du 13 au 27 avril

Voici la revue des 15 derniers jours. 



Bonne lecture et bonne semaine.

lundi 27 avril 2009

Rappel: Réunion de section demain soir

Vous êtes très cordialement invité à participer à une

REUNION DE SECTION  

le mardi 28 avril à 20 h   
au Café de France - place Anatole France à Levallois Perret

L'ordre du jour portera sur la campagne des européennes et sur les actions à mener par notre section locale :
  • 9 mai  : journée de l'Europe
  • 12 mai : café démocrate...  

François Bayrou dénonce "des politiques colonialistes" vis-à-vis de pays africains

Extrait d'une dépêche de l'AFP:

HEROUVILLE-SAINT-CLAIR (AFP) — François Bayrou a dénoncé samedi dans le Calvados "des politiques colonialistes" envers des pays pauvres, qui consistent à leur "piquer leur matières premières, en particulier l'uranium", faisant allusion à un récent voyage de Nicolas Sarkozy au Niger.

Le président du MoDem s'exprimait lors d'une réunion de campagne pour les élections européennes à Hérouville-Saint-Clair devant quelque 300 personnes."Je suis pour que l'on protège les régions les plus fragiles du monde, pour qu'on les rende autonomes en matière de production agricole et de production industrielle", a affirmé M. Bayrou.

Lire la dépêche:
Bayrou dénonce "des politiques colonialistes" vis-à-vis de pays africains

Francois Bayrou: "Abus de pouvoir"

Extrait d'une dépêche AFP:

Le 30 avril sort "Abus de pouvoir", ouvrage au canon de François Bayrou contre Nicolas Sarkozy, dont il dénonce le modèle de société, sécuritaire et socialement inégalitaire. Un livre comparé par certains au pamphlet anti-gaulliste de François Mitterrand "Le coup d'Etat permanent", alors que le député béarnais ambitionne d'être le principal rival de Sarkozy en 2012.

samedi 25 avril 2009

"Un diplôme de fils à papa mention Balkany"

Extrait d'un article sur le site d'un nouveau journal web: Slate.fr

«Sauvons les riches» est un collectif de jeunes militants qui cherche à libérer les riches. «Nous interpellons à notre manière nos amis les riches, accros à un mode de vie destructeur, non-généralisable, et finalement tellement triste», expliquent-t-ils.  Après Jacques Séguéla, le nouveau libéré fut Jean Sarkozy mardi dernier pendant un repas du Rotary Club. Un «diplôme de fils à papa mention Balkany» lui a été remis. Il l'a accepté avec le sourire."

Lire l'article: Sauvons les riches et Jean Sarkozy (Le diaporama et la vidéo)

vendredi 24 avril 2009

Médecins et élus écartés: François Bayrou dénonce "la logique gestionnaire"

Retrouver dans le journal Les Echos de ce matin un article à ce sujet.

François Bayrou dénonce « la logique gestionnaire » de la loi.

[ 24/04/09  ]

Médecins et élus écartés.

Le président du Modem, François Bayrou, a dénoncé hier « la logique gestionnaire » de la loi de réforme de l'hôpital, qui doit être examinée au Sénat à partir du 11 mai. « Nous pensons que la crise qui est en train de monter à l'hôpital est une crise grave, symptomatique de l'ensemble d'une politique de défiance à l'égard des acteurs » du monde hospitalier, a déclaré François Bayrou lors d'une conférence de presse. Le député des Pyrénées-Atlantiques a jugé que « les médecins et les élus étaient écartés » par la nouvelle gouvernance de l'hôpital prévue dans le projet de loi, pour ne conserver que « la logique gestionnaire » et « hypercentralisée ».

Sécurité: François Bayrou critique les nouvelles mesures de Nicolas Sarkozy

Extraits d'une dépêche de l'AFP d'il y a un jour:

DIJON (AFP) — Le président du MoDem, François Bayrou, a qualifié mercredi "d'inutiles" les nouvelles mesures annoncées mardi par Nicolas Sarkozy lors de la visite du président de la République à Nice axée sur le thème de la sécurité.

"Une nouvelle fois, il utilise la question sécuritaire à des fins électorales, à moins de deux mois des Européennes. Nous en sommes déjà à treize lois sur la sécurité depuis sept ans", a déclaré à l'AFP M. Bayrou lors d'un déplacement à Dijon où il accompagnait Jean-François Kahn, tête de liste (Grand Est) aux élections européennes.

"Il faut d'abord appliquer les lois en vigueur, donner plus de moyens pour les centres éducatifs fermés et les travaux d'intérêt général. Je constate aussi que les violences contre les personnes sont en augmentation", a ajouté le président du MoDem.

Lire la dépêche:
AFP: Sécurité: Bayrou critique les nouvelles mesures de Nicolas Sarkozy

jeudi 23 avril 2009

Paradis fiscaux et enfers judiciaires : la justice ou le chaos

Une date à retenir

Les animateurs du site internet paradis fiscaux et judiciaires (www.paradisfj.info), dont Anticor est membre, vous invitent à assister au colloque "Paradis fiscaux et enfers judiciaires : la justice ou le chaos"

Le vendredi 29 mai 2009 de 9h00 à 18h00 avec comme intervenant  principal M. Bernard Bertossa, ancien procureur de Genève de 1990 à  2002.

Ce colloque, organisé avec le soutien de l'Association Anticor (www.anticor.org) et la Plateforme Paradis fiscaux et judiciaires (www.argentsale.org), se déroulera à l'Assemblée Nationale, salle  6217, sous le haut patronage du député M. Jean-Patrick Gille, membre d'Anticor.

Entrée libre mais inscription obligatoire par mail à l'adresse suivante :
 
paradisfj1@yahoo.fr

Outre M. Bertossa les intervenants seront :

M. Eric Alt 
Magistrat, membre du Syndicat de la Magistrature, membre d'Anticor 
http://www.syndicat-magistrature.org/

M. Christian Chavagneux 
Rédacteur en chef adjoint du mensuel  Alternatives Economiques  : 
http://www.alternatives-economiques.fr

M. John Christensen 
Directeur du Tax Justice Network (Réseau mondial  pour la justice fiscale) 
http://www.taxjustice.net 

M. Nicolas Cori 
journaliste au journal Libération et propriétaire du  blog les cordons de la bourse :  
http://cordonsbourse.blogs.liberation.fr/

M. Jacques Cossart 
membre du conseil scientifique d'Attac
http://www.france.attac.org/spip.php?article9738

M. Alain Deneault, Philosophe et écrivain
http://www.paradisfj.info/spip.php?article1574
http://www.paradisfj.info/spip.php?article224

M. Vincent Drezet
membre du syndicat national unifié des impôts :
http://www.snui.fr

M. Jean Merckaert
chargé des questions de financement du développement au CCFD-Terre Solidaire et coordinateur de la  plate-forme paradis fiscaux et judiciaires 
http://www.ccfd.asso.fr http://www.argentsale.org 

M. Denis Robert
journaliste et écrivain 
http://www.ladominationdumonde.blogspot.com/ ; 

M. Jacques Terray
membre de Transparence International France 
http://www.transparence-france.org/

M. Eric Vernier
Docteur en finance, Maître de conférences à  l’université du Littoral Côte d’Opale (ULCO) 
http://ericvernier.blogspot.com/
 
M. le juge Renaud Van Ruymbeke
1er juge au Pôle financier du TGI de  Paris (sous réserve).

Bien évidemment, le Bureau d'Anticor sera amplement représenté.

mercredi 22 avril 2009

Tout est à recommencer pour Grégory Perrin

Un article qui est paru sur le site web Citoyens démocrates:

Oui, tout est à recommencer pour Grégory. Lui qui s'est acharné à vivre comme un homme normal, malgré son lourd handicap. L'absurdité de  l'administration hospitalière le condamne à retourner vivre chez sa mère et peut être à perdre son emploi. Voilà encore  un exemple qui confirme les signaux négatifs qui nous préparent un système de santé basé sur l'économie et non la prise en compte des patients.  

Et on commence par couper tous les platanes de la rue d'Alsace

Monsieur le maire nous promet du vert, du vert, du vert…..
Place au vert, nous dit-il dans un info-Levallois spécial Eiffel.
Plus d’un millier d’arbres plantés. 

Et on commence par couper tous les platanes de la rue d’Alsace. 

Quelle tristesse ! Ils déployaient une ampleur majestueuse et très agréable aux beaux jours. Un petit air de Provence soufflait gentiment et la ramure de ces arbres faisait oublier la dureté des trop hauts immeubles d’alentour.  

Pas de quartier pour ces arbres « ordinaires ». On leur préfère une construction végétale plus flatteuse à l’œil. Les pieds dans des bacs, ils auront du mal à rendre le plaisir que nous avions à se laisser piquer par les rayons du soleil au travers de leurs feuilles bruissantes. Leurs  écorces éclataient en morceaux quand la sève puissante faisait gonfler leurs troncs… Ils étaient l’incarnation d’une  nature simple, éternelle : des arbres plantés là pour nous faire de l’ombre et avoir du plaisir à les  regarder s’élancer toujours plus haut.  

Il y a toujours des raisons pour tout casser, détruire, supprimer. Sont-elles toujours bonnes ? Surtout quand on ne nous demande pas notre avis.  

Adieu les platanes, je vous aimais bien.

Levallois-Perret: Un premier centre pour mettre en lumière les judéo-noirs

Un article sur 20 minutes.fr qui nous a remis en mémoire l'article paru dans le New York Times il y a quelques semaines au sujet du cousin rabbin de Michelle Obama (la femme de Barack Obama).  Saluons toute initiative qui peut nous unir dans notre diversité et favoriser le dialogue entre communautés !

"Une communauté dans la communauté. 

"Guershon Nduwa, président de l'association Fraternité judéo-noire, a présenté il y a quelques jours son projet de « premier centre communautaire judéo-noir » de France. Pour ce Congolais, né à Kinshasa et psychologue à Médecins sans frontières, converti au judaïsme à l'âge de 28 ans, il s'agit de mettre « une synagogue à disposition des 250 familles juives et noires qui vivent en Ile-de-France ». Selon lui, la majorité est originaire d'Ethiopie, mais certains viennent également des Antilles.

« Une synagogue noire est quelque chose de banal à New York ou à Londres, estime-t-il. Ici, la question est nouvelle. Nos coreligionnaires blancs ne nous ont pas encore intégrés. » « On a tendance à penser qu'il existe deux catégories au sein de la communauté juive : les Séfarades et les Ashkénazes. Nous ne sommes ni l'un ni l'autre, nous n'avons aucune visibilité institutionnelle. » 

D'où l'intérêt de ce centre pour lequel lui et son association - qui revendique 250 adhérents - recherchent 300 000 euros de financement. Un local aurait déjà été mis à leur disposition à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Il servira aussi d'espace de dialogue entre les communautés juive et noire, « alors que certains illuminés tentent de nous diviser en propageant des rumeurs sur les juifs qui auraient pratiqué l'esclavage ». 

TF1 annule la venue de François Bayrou au 20 heures

Tous les prétextes sont bons!

Extraits d'un article paru sur le site web ozap.

La participation de François Bayrou au journal de 20 heures de TF1 à l'occasion de la sortie de son prochain livre a été annulée, indique ce matin L'Express. « Dans un premier temps, le responsable du service politique de TF1, François Bachy, avait proposé aux dirigeants de Plon que le patron du MoDem soit en exclusivité sur le plateau de (Laurence Ferrari). Un accord avait été conclu. Mais le directeur de l'information de TF1, Jean-Claude Dassier, y a mis son veto », explique l'hebdomadaire sur son site internet.

Le journal précise que Jean-Claude Dassier ne souhaite plus voir les hommes politiques promouvoir leurs livres dans les JT de TF1. « Et ce qui est valable pour François Bayrou, l'est tout autant pour Jean-François Copé, à qui je vais tenir le même langage. Nous n'avons pas de mauvaises manières à l'égard de Bayrou, même si ce dernier en a régulièrement à notre égard », a indiqué le patron de la rédaction de la Une à L'Express.

Lire l'article:

mardi 21 avril 2009

Ippon sur les finances de la ville !

Le journal Le Parisien a révélé, la semaine dernière, que les championnats du Monde de Judo, organisés au Palais des Sports Marcel Cerdan, se seraient traduit par un déficit de…700 000€. Cette ardoise, pour le moins salée, viendra grever le budget du Levallois Sporting Club (LSC) qui risque de se trouver dans l’obligation de contracter un nouveau prêt. Toujours selon l’article, il apparait que de nombreuses personnalités du LSC avaient pourtant tenté de dissuader le Maire d’accueillir un tel évènement à Levallois vu les coûts que cela allait entrainer.

Les élus et adhérents de la section Modem de Levallois sont scandalisés de voir l’argent public ainsi gaspillé : la situation financière de la ville reste extrêmement précaire ; une telle somme aurait pu servir à des réalisations utiles au quotidien des Levalloisiens.

Une fois de plus, le maire privilégie le besoin de paraître, de faire parler de soi à n'importe quel prix  entrainant le creusement des déficits. A quand  l’efficacité d’une action publique  au service des Levalloisiens ?

Vivre autrement: Corinne Lepage

Extraits d'un compte rendu par Guillaume Malaurie du dernier livre de Corinne Lepage. Le compte rendu de "Vivre autrement" est paru sur le site web du Nouvelobs:

"Disons le : l’essai  de Corinne Lepage « Vivre autrement » est de très loin le plus  convaincant de la marée verte éditoriale actuelle. 

L’ancienne Ministre  de  l’environnement  ( 1995 à 1997)  ne ratiocine pas sur la vulgate écolo comme beaucoup d’autres. Elle polémique peu avec l’agora  politicienne qu’elle n’a jamais abandonnée et  dont elle dénonce au détour d’une page  l’ « insignifiance »  et la soumission à l’ « ordre médiatique ». Ce qui l’intéresse, c’est de réamorcer la pompe de la passion politique. Et c'est fait sans effets de manche.  Avec un dossier trés fourni sous le bras. 

Comment ?  D’abord en nous décomplexant de la mondialisation qui nous nanifie, nous  les occidentaux. A sa manière, Lepage est dans le « Yes, we can ». A ses yeux, le tsunami de déprime qui tue nos emplois est le corollaire de notre éreintement démocratique. Un citoyen consommateur qu’elle décrit « passif »«  anémié »« instrumentalisé par la peur », à genoux devant l’autel de la « technoscience »  déifiée et supposée tout résoudre, baladé par les lobbys qui ont phagocyté les lieux de pouvoir. 

Exemples qui laissent effectivement rêveur : la nomination par Georges Bush d’un responsable d’Exxon, le groupe pétrolier, au titre de Conseiller pour le réchauffement,  ou à la FDA (Federal Drug Administration)  de Marguerite Miller, ex de Monsanto, et de Michael Taylor, ex avocat de Monsanto puis N° 2 de Monsanto…  Résumé : «  L’économie souffre d’anémie et la société d’anémie »."

Lire la suite:

Refuser et imaginer, par Corinne Lepage

Extraits d'un article de Corinne Lepage paru le 20 avril 2009 sur le site web "Contre Info":

"Je voudrais aujourd’hui poser une question simple : ceux qui oeuvraient pour que la crise n’entraîne aucun changement majeur dans les orientations antérieures et la répartition des richesses ne sont-ils pas en passe de gagner la partie ?

Rappelons que deux camps s’affrontent :  
  • le camp de ceux qui considèrent que la crise est systémique et qu’il convient de trouver des sorties de crise qui répondent à la fois à la crise écologique croissante ( une large partie des scientifiques consultés récemment considèrent que l’objectif de limiter à 2° l’augmentation de la température à la fin du siècle est impossible à atteindre), à la crise sociale et à la crise économique.  
  • Le camp des bénéficiaires du système qui sont aussi les responsables de son explosion, qui n’ont cessé de chercher à maintenir leur pouvoir en revenant le plus vite possible à l’équilibre antérieur à la crise.Or, les seconds ne sont-ils pas en train de gagner la partie ?
Or, les seconds ne sont-ils pas en train de gagner la partie ?

L’annonce par 4 grandes banques américaines d’un retour aux profits au cours du premier trimestre 2009 et la volonté de Goldman Sachs de rembourser au plus vite l’Etat américain pour recouvrer sa liberté en matière de rémunération sont des signes avant-coureurs. La remontée des bourses témoigne d’une reprise de confiance des milieux financiers alors que l’économie réelle continue à aller mal, voire très mal et que les annonces de licenciements se multiplient.

Ainsi, les banques auraient-elles obtenu des contribuables qu’ils les sauvent sans qu’en contrepartie un effort massif de financement de l’économie réelle ne soit accompli et sans que les règles du jeu ne soient changées ?"

Que faire pour nos ouvriers et notre industrie?

Extraits d'un article paru sur le blog de "l'Hérétique - Démocratie et hérésie économique

"Il ne se passe pas un jour ou presque sans que j'entende parler de licenciements. L'industrie plus que tous les autres secteurs est touchée. Ce sont des milliers d'ouvriers et d'employés qui passent ainsi à la trappe. Et quand je pense à eux, je suis pâle. Comment les aider ? Que faire ? J'imagine ceux qui viennent d'acquérir leur maison sur emprunt et qui vont devoir la revendre dans l'actuel marasme immobilier. Et ceux qui viennent de mettre au monde un enfant. Et ceux qui ont une personne à charge, père, mère, et cetera...ou qui voudraient payer les études de leurs enfants. Bref, il y a un drame humain qui se joue à chaque fois et auquel je ne sais qu'apporter comme réponse en dehors des bonnes paroles convenues. Les séquestrations ? j'y vois surtout l'énergie du désespoir de ceux qui ont tout perdu. Imaginez-vous un instant : vous aviez une situation, un emploi sûr, qui ne payait pas si mal, vous aviez 26 ans de boutique, et du jour au lendemain, vous voilà débarqué parce que votre entreprise perd de l'argent, ne vend plus ou a besoin de reconstituer ses marges.

Mais qu'est-ce qu'ils vont faire tous ces gens-là, sans emploi ? La seule perspective, me semble-t-il, c'est de relancer globalement la machine, d'où l'idée du MoDem d'un grand emprunt européen de 3% du budget de l'Union pour soutenir l'activité économique. Je pense que le plan de Sarkozy et Fillon essaie de sauver les meubles en tentant de conserver vivante l'industrie automobile et en colmatant le navire qui fait eau de toutes parts avec ce qu'il y a sous la main (c'est à dire pas grand chose)....

Lire la suite:

François Bayrou refuse la proposition d'Hollande

Extraits d'un article paru sur le site web de l'Express:

"Le président du MoDem a répondu négativement à la proposition de clarifier les convergences avec le parti socialiste, faite par François Hollande dans une interview accordée à L'Express.

François Bayrou a opposé une fin de non-recevoir à François Hollande, qui lui a proposé la semaine dernière de réfléchir aux "convergences" entre MoDem et Parti socialiste avant la présidentielle de 2012.

Pour le dirigeant centriste, s'il est "normal et naturel que les partis politiques "discutent ensemble", un programme ou une candidature communs ne sont pas envisageables, au nom du pluralisme."

Lire l'article et l'interview:

lundi 20 avril 2009

La querelle récurrente au PS au sujet du MoDem

Extraits d'une dépêche AFP:

"François Hollande ranime la querelle récurrente au PS sur le MoDem

PARIS (AFP) — En appelant, à sept semaines des élections européennes, François Bayrou à clarifier ses convergences et divergences avec le PS, François Hollande, ex-numéro un socialiste, a ranimé la querelle récurrente sur les alliances au centre qui divisent son parti.

Dans un entretien à L'Express, le députe de Corrèze a proposé au président du MoDem une "clarification des convergences et des divergences" avec le PS puis le cas échéant d'en "tirer les conclusions".

Son appel a été perçu par certains au PS comme une invitation à une alliance avec le MoDem, sujet explosif qui avait été au centre des clivages au Congrès de Reims entre les amis de Ségolène Royal, favorables à un tel rapprochement, et toutes les autres tendances notamment celle de Martine Aubry, farouchement hostiles....

...Face au tollé déclenché, François Bayrou campe sur sa position : "Que les responsables se parlent, il n'y a rien de plus normal. Ce qui n'est pas du tout mon intention, ce sont ces histoires de négociations d'appareil et de programme commun", affirme-t-il à l'AFP.

Pour sa part, l'UMP dénonce les deux partis : "Voir que le PS et le MoDem ont décidé de monter une bande pour participer à la même stratégie qui est de faire de ces élections européennes une sorte de référendum anti-Sarkozy est assez peu respectueux des Français", affirme Frédéric Lefebvre, porte-parole du parti majoritaire.

Le Nouveau centre qualifie le président du MoDem de "SPF (Sans Position Fixe) de la politique française" pour ses liens avec Dominique de Villepin (avec lequel M. Bayrou a indiqué qu'il "parlerait volontiers") et avec François Hollande."

Marielle de sarnez : Pour aimer l’Europe

Infos média publiées sur le blog de Jean-Eric Branaa

A l’occasion de la sortie de son “Petit dictionnaire pour aimer l’Europe” chez Grasset,
Marielle de Sarnez sera l’invitée :

de l’émission “Parcours européen” présentée par Thomas Ferenczi, sur la radio Fréquence protestante (100.7 FM),
samedi 18 avril entre 17h15 et 18 heures

de l’émission “Politiquement show” présentée par Michel Field sur LCI la Chaîne info,
samedi 18 avril de 18h10 à 19 heures

du “Grand journal” présenté par Michel Denisot sur Canal ,
lundi 20 avril de 19h10 à 20 heures

des “4 vérités” présentées par Roland Sicard sur France 2,
mardi 21 avril de 7h45 à 8 heures

de l’émission “A vous de juger” présentée par Arlette Chabot,
jeudi 23 avril de 21h30à 22h30"

Monsieur Biographie

Nouveau site web: Monsieur-Biographie, le moteur de recherche en biographie.

Donnez votre avis sur différentes personnalités: Patrick Balkany, François Bayrou, Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy...

vendredi 17 avril 2009

Agrégation: Un train de retard - Corinne Lepage relève le défi

Extraits d'un article paru aujourd'hui sur le site web du Journal du Dimanche:

Un groupe d'étudiants arrivés en retard aux épreuves de l'agrégation le 2 avril dernier, à cause d'un problème sur les lignes du réseau SNCF, ont décidé de porter l'affaire devant le Conseil d'Etat. Le ministère de l'Education nationale ne veut pas entendre parler de réorganisation, et invoque l'impossibilité juridique de mettre en place les mesures compensatoires revendiquées.

Corinne Lepage, qui a déclaré au JDD.fr être "scandalisée" par l' "injustice crasse" de cette histoire, a relevé le défi. "C'est inacceptable, ils n'y sont pour rien", s'emporte-t-elle. 

Le ministère se défend lui de toute erreur. Les textes qui imposent aux candidats de se présenter à l'heure ont été appliqués à la lettre, glisse-t-on rue de Grenelle. Et juridiquement, aucune solution intermédiaire qui permettrait aux malchanceux retardataires de rattraper l'épreuve n'est envisageable. Pas plus que des mesures indemnitaires ou d'aménagements au cas par cas, précise-t-on au cabinet de Xavier Darcos. Et si le Conseil d'Etat tranche en faveur des étudiants, "on on respectera la décision". A suivre. 

Lire l'article sur le site web du Journal leJDD.fr
Agrégation: Un train de retard

François Bayrou ne veut pas de programme commun avec le PS

Extrait d'un article paru dans le journal financier Les Echos ce matin:

Une maladresse, voire pire... La proposition de François Hollande d'ouvrir des discussions programmatiques avec le président du Modem, François Bayrou, afin d'opérer une « clarification des convergences et des divergences » avec le PS, puis, le cas échéant, d'en « tirer les conclusions » en termes d'alliance électorale n'a pas été appréciée dans son parti. 

A fortiori à quelques semaines des européennes, où les deux partis sont concurrents. 

« Discuter maintenant avec Bayrou, c'est mettre les wagons dans le désordre », a réagi le fabiusien Claude Bartolone, jugeant « incongrue » une initiative, qui remet le président du Modem au centre du jeu.

Lire l'article:

Vendredi 24 avril, réunion publique à Chelles (77): Bernard Lehideux, Fadila Mehal, Marielle de Sarnez et Philippe Morillon

Marielle de Sarnez,

Bernard Lehideux, Fadila Mehal 
et les membres de la liste du Mouvement Démocrate

vous invitent à participer au débat

« Quelle Europe pour quel monde ? »

avec la participation du Général Philippe Morillon

Vendredi 24 avril à 19h30 au Centre culturel - Théâtre de Chelles

Place des Martyrs de Châteaubriant 77500 Chelles 
(près de la rue du 11 novembre)

Accès : 
Par la route : RN34 jusqu’à Chelles / A104 Francilienne, sortie Chelles / A4 sortie Champs-sur-Marne, puis suivre Gournay et Chelles (dans Chelles suivre Centre culturel).
- Train transilien Gare de l’Est - Meaux descendre à Chelles-Gournay
- Ligne RER E - Eole - depuis Haussmann / St Lazare ou Magenta : descendre à Chelles-Gournay

Inscrivez-vous par mail à : europeennes.iledefrance@gmail.com ou par téléphone au 01 53 59 20 00.

Téléchargez ici le carton d'invitation

Café Théo à Levallois-Perret: niveau d'alerte rouge

Un message que notre amie Johanne Hauber-Bieth, Présidente du Panthéon Universel de la Poésie, nous a fait parvenir:   

Café THEO à Levallois-Perret : niveau d'alerte rouge 

Rassemblement de soutien samedi 18 AVRIL à partir de 17 heures 

chez Théo
22 rue Rivay à Levallois. 
(Métro Anatole France, - Ligne 3 - aller jusqu’à l’Eglise par la rue Voltaire, tourner à droite rue Rivay)     

Le collectif SAUVER THEO 
un numéro de téléphone Café THEO  06 11 04 95 93
  
Sauvez Théo est aussi un blog sur 20minutes.fr
une communauté sur peuplade où vous pouvez vous informer sur les évènements à venir au café et à quelques pas de là.   

Faites suivre l'info... 

Message de soutien  à : magique-22@wanadoo.fr (Jeannine Houée) pour celles et ceux qui souhaitent écrire leur soutien.
 

jeudi 16 avril 2009

François Bayrou : L'Europe n'est pas seulement un marché

Extraits d'un entretien avec François Bayrou paru hier dans le journal Le Progrès de Lyon: 

Les élections européennes seront un test décisif pour le président centriste du MoDem, qui totalise 60 % d'opinions favorables dans le sondage Ifop- Paris-Match. Nous l'avons rencontré hier dans l'Ain

Quelle est votre idée de l'Europe ?

L'idée dominante c'est que l'Europe n'est pas un marché mais un projet de société. Pour nous, ça veut dire solidarité. Nous sommes devant des combats à mener. Je suis évidemment pour l'harmonisation fiscale et pour les échanges équitables. Nous avons en projet une Europe solidaire, et nous militons pour une avant-garde européenne composée des pays de la zone euro.

Quel est votre objectif chiffré pour ces élections, craignez-vous l'abstention ?

La vie est pleine de risques. Je ne donne jamais d'objectif chiffré, je m'y refuse, on a fait nos preuves par le passé. Quant aux électeurs, quelque chose a changé dans la conscience des Français. La crise leur a montré que les réponses sont collectives, sinon c'est voué à l'échec, ils ont compris. Mais est-ce que ce changement va se traduire électoralement ? J'en suis moins sûr.

Le MoDem peut-il devancer le PS, le 7 juin ? Vous en rêvez ?

Je n'en rêve pas, non. Mais on sait ce que sont les partis installés. Le MoDem a l'ambition de montrer aux Français qu'un autre chemin est possible, qu'ils ne sont pas condamnés à subir..."

Lire la suite:
Le Progrès de Lyon - France-Monde:Bayrou : L'Europe n'est pas seulement un marché 

mercredi 15 avril 2009

François Bayrou: René Monory, "la liberté de penser" et "la force de l'action"

Extrait d'une dépêche AFP:

PARIS (AFP) — Le président du MoDem François Bayrou a rendu hommage samedi à René Monory, en soulignant que chez l'ancien président centriste du Sénat "la liberté de penser se mariait avec la force de l'action".

"Il n'était pas prisonnier des moules habituels. Il s'était forgé lui-même une vision du monde et avait le courage et l'audace de la mettre en oeuvre contre bien des réticences", a déclaré M. Bayrou à l'AFP.

Rappelant que M. Monory avait "imposé la liberté des prix en France", M. Bayrou a souligné qu'"il a été de ce fait un grand ministre de l'Economie, qu'il avait appris dans la réalité et non dans les livres".

Lire la suite:

Levallois-Perret: La facture salée des Mondiaux de judo

Le blog du Modem de Levallois-Perret a tiré la sonnette d'alarme dès le 19 décembre 2008. Voir notre compte rendu de l'article paru dans l'Equipe Magazine: "Titre suprême à Levallois..."

Dans le Parisien de ce matin (éditions des Hauts-de-Seine) on trouve à la première page : "Levallois: la facture salée des Mondiaux de judo - cahier central". A la première page du cahier central consacré aux Hauts-de-Seine on trouve le titre: "Un trou de 700 000 € au Levallois Sporting Club " et un article de Christine Henry. 

Extraits de l'article:

"Après les Championnats du monde de judo toutes catégories en décembre, le club a ses finances dans le rouge. La ville vient de voter une subvention de 350 000 €.

APRES LE SHOW, la douche froide! Les premiers Championnats du monde de judo toutes catégories, organisées le 21 décembre, au palais des sports Marcel-Cerdan, à Levallois-Perret, ont couronné le jeune Français Teddy Riner, réuni une soixantaine de combattants venus des cinq continents et attiré 3 500 spectateurs et 80 journalistes. Trois mois plus tard, c'est le choc. Cette opération de prestige, qui a coûté plus d'un million d'euros à la ville, se solde par un fiasco financier. L'ardoise s'élève à 700 000 €. Ce déficit abyssal a été révélé au cours du dernier conseil d'administration du Levallois Sporting Club. "C'était un pari très risqué, commente un proche de Patrick Balkany. J'ai tenté de le dissuader d'être candidat à l'organisation de cette opération très coûteuse. D'autres sont montés au créneau. Mais il ne nous a pas écoutés."

...

Pour combler le trou, des négociations seraient en cours avec la Société générale pour trouver un compromis. Levallois Sporting Club, le plus grand club omnisports d'Ile-de-France, avec ses 14 000 adhérents, a été doté , en mars dernier, d'une subvention municipale de 5,4 millions d'euros pour 2009. Le LSC a proposé à sa banque de contracter un emprunt de 400 000 € à 600 000 € pour apurer sa dette sur quatre exercices. Et d'aller chercher la somme manquante auprès des partenaires privés. Élément troublant, le 30 mars dernier le conseil municipal a voté une subvention de 350 000 € au Levallois Sporting Club, officiellement pour la future piscine."

mardi 14 avril 2009

La revue de presse du Modem - semaine du 6 au 13 avril 2009


Voici la revue de la semaine

Reprise le 27 Avril.
 
Excellente semaine et très bonnes vacances à ceux qui partent,


lundi 13 avril 2009

Européennes : quelle place pour le MoDem de Bayrou ?

Débat en direct ("chat live")sur le site web du journal Le Monde avec Jean-Luc Bennahmias, tête de liste du MoDem dans le Sud-Est aux européennes, mercredi 15 avril 2009 à partir de 11 heures.

Le chat n'a pas encore démarré.

Pour en savoir plus:

samedi 11 avril 2009

Bayrou, Royal et les anciens ministres vont-ils perdre leurs gardes du corps ?

Extrait d'un article sur le site web politique.net

"Selon l'hebdomadaire Marianne, le gouvernement pourrait décider de réduire le nombre de bénéficiaires de cette protection rapprochée :
 
"La semaine prochaine, une réunion programmée à l'Elysée devrait décider... de priver de gardes du corps Ségolène Royal et François Bayrou. Entre autres. Crise oblige, le Service de protection des hautes personnalités (SPHP) va réduire le nombre de gorilles à la disposition des ex-candidats à l'Elysée, mais aussi des anciens ministres de l'Intérieur (Joxe, Pasqua, Chevènement, Vaillant, Baroin) ou des ex-présidents du Sénat Christian Poncelet et René Monory. Rappelons que, sur les 770 fonctionnaires du SPHP, 80 sont dévolus au seul service de Nicolas Sarkozy lui-même".

Université et recherche: le MoDem demande des états généraux

Extrait d'un article paru sur le site VousNousIls.Fr (Quand la vie éducative se conjugue au pluriel):

"Le Mouvement Démocrate (MoDem) a demandé vendredi 10 avril la tenue d'"états généraux de l'université et de la recherche", accompagnés d'un "moratoire d'une année" sur les réformes dans ces secteurs.Il propose dans un communiqué la tenue, "vers la fin 2009", d'états généraux de l'université et de la recherche, "conduits en coresponsabilité des acteurs concernés et du gouvernement", pour "donner aux ministres concernés la possibilité de mettre en oeuvre des réformes consensuelles".

"Ce processus devra être accompagné d'un moratoire d'une année sur toutes les réformes afin de rétablir l'élément indispensable de confiance entre les parties", préconise le MoDem, qui a mis en place des commissions thématiques sous l'autorité de Corinne Lepage, sa vice-présidente.

"Un dispositif de suivi des réalisations sera mis en place afin de vérifier l'application des lois et décrets (si nécessaire) pour la rentrée 2011", propose-t-il.Le MoDem a regretté une "volonté idéologique, à peine voilée", de Nicolas Sarkozy et sa majorité, "de plaquer sur l'enseignement supérieur et la recherche un modèle libéral débridé anglo-saxon", en instaurant "le principe de concurrence entre établissements".


Source: Université et recherche: le Modem demande des états généraux


vendredi 10 avril 2009

Bayrou appelle au vote sanction contre Sarkozy

Extrait d'un article sur le site web de 20 Minutes, le journal gratuit.

Bayrou appelle au vote sanction contre Sarkozy, pour Cohn-Bendit il a été «touché par la Vierge»

Le ton commence à monter dans la campagne européenne...
 

En déplacement dans le Puy-de-Dôme, le président du MoDem estime que les européennes du 7 juin seront un «nécessaire message» au pouvoir. Quant à la teneur du message, il a son idée: «dire au pouvoir que le modèle de société qu'il essaye de nous imposer, la France n'en veut pas», a-t-il lors d'une convention de son parti sur «l'égalité des chances entre les territoires». Mais ce message ne sera selon lui qu'un des trois enjeux de la campagne. Les deux autres étant «d'abord d'élire de bons députés européens» et l'autre portant sur «la défense d'une certaine idée de l'Europe».

Il a profité de la réunion pour affirmer que «l'Europe de Nicolas Sarkozy, c'est l'Europe des marchés». Il y a, selon lui, «nécessité pour un pays comme la France de rappeler que les valeurs de service public ne sont pas des valeurs marchandes».

Mercredi, Daniel Cohn-Bendit, tête de liste du rassemblement Europe-Ecologie en Ile-de-France avait estimé que François Bayrou avait «été touché par la Vierge». Selon lui, elle lui serait apparue en lui disant «Mon enfant, la première fois que tu seras candidat à l'élection présidentielle, tu feras un score à un chiffre, la deuxième fois, tu feras un score à deux chiffres. Mon enfant, la troisième fois, ce sera la bonne», a déclaré Cohn-Bendit devant plus de 1.500 personnes réunies pour le premier meeting national d'Europe-Ecologie à Toulouse."

Espérons que Dany a raison au sujet de la troisième fois!

Lire l'article
Bayrou appelle au vote sanction contre Sarkozy

Corinnne Lepage participe à "Revu et corrigé", l'émission de Paul Amar

Corinne Lepage, vice-présidente du MoDem participera à l’émission animée par Paul Amar « Revu et corrigé » en direct samedi 11 avril à partir de 19 heures ; émission rediffusée dimanche 12 avril à partir de 13 h 30.

Le débat portera sur « les cadres en entreprises de plus en plus séquestrés ».
Débat en présence de Bernard van Craeynest, président de la CFE-CGC; Bruno Julliard, secrétaire national du Parti socialiste à l’Education et Fabien de Sans Nicolas, secrétaire national UMP à la Vie associative.  

Pour en savoir plus :

jeudi 9 avril 2009

Le Modem est-il dans la majorité?

Vous trouverez sur le blog de Jean-Eric Branaa non seulement un seul article mais plusieurs articles qui posent des questions de fond.  L'article dont nous donnons quelques extraits ci-dessous démarre avec une question qu'il a reçu d'un ami.  

Extraits:

Que se passera-t-il lorsqu’aux prochains rendez-vous électoraux, les uns et les autres tenterons d’expliquer à une population séduite par le vote MODEM qu’ils ne se dirigent pas dans le même sens, qu’ils sont en conflit d’intérêt et ne communiquent pas ? Gageons que tout ceci fera la part belle à la majorité en place et au Nouveau Centre qui vous dirons que vraiment, le Mouvement Démocrate “c’est n’importe quoi !”.
(http://voguehaleine.20minutes-blogs.fr/archive/2009/04/08/antony-a-hue-et-a-dia.html)

"Mon ami Jean-Pierre a décidément une plume que j’aime ! Ces quelques mots révèlent le malaise qui est à l’origine des conflits qui agitent la plupart des sections MoDem en France. La conception d’une troisième voie est difficile à mettre en place, parce que nous avons tous un héritage, une éducation, une formation de pensée, qui nous rapproche de la gauche pour les uns et de la droite pour les autres. Cela nous rend schizophrène et parfois il faut reconnaître que le discours n’est pas très audible."

Convergence entre François Bayrou et Dominique de Villepin?

Extrait d'un article paru sur le site web du Télégramme de Brest

"Qui sait ce que peut donner l'affichage d'une convergence entre François Bayrou et Dominique de Villepin sur des valeurs communes? 

C'est un peu l'alliance de la carpe et du lapin. 

Le premier, qui s'apprête à publier début mai un livre intitulé «Abus de pouvoir», capitalise incontestablement sur son score au premier tour de la présidentielle de 2002. Il entend défendre un certain humanisme à la française que l'actuel président aurait mis en péril, et se battre sur le thème des libertés publiques, menacées selon lui, quoi que le PS n'ait pas réussi à se faire entendre sur le sujet. 

Le second reste suspendu à l'épée de Damoclès judiciaire de l'affaire Clearstream et n'a pas encore affronté l'épreuve du suffrage universel, même si personne ne conteste sa carrure. Mais il monte en puissance dans sa contestation du sarkozysme comme système de gouvernement et élargit peu à peu son audience. L'Elysée, qui ne le juge pas encore trop menaçant se concentre sur Bayrou. Le secrétaire général, Claude Guéant, le traitait de «menteur» sur les ondes dimanche dernier, au prétexte qu'il confond le paquet fiscal de 16milliards d'euros et le bouclier fiscal dont le coût n'excède pas 450millions d'euros. 

Ce climat a conduit Nicolas Sarkozy, qui, comme tous les présidents français, cède aux délices de la politique étrangère, à recadrer son discours en ayant recours à des marqueurs idéologiques clairement identifiés à droite. "

mercredi 8 avril 2009

Le scrutin européen rattrapé par la crise

Extraits d'un article paru sur le site web du quotidien La Croix hier soir:

"Alors que la crise économique monopolise l’attention, les partis n’ont plus que deux mois pour mobiliser les électeurs avant le 7 juin...

« La crise a tout écrasé », reconnaît ainsi Marielle de Sarnez, présidente de la délégation du MoDem au Parlement européen. Un constat repris mot pour mot par Pascal Durand, directeur de campagne des listes Europe écologie : « La crise est tellement prégnante qu’elle écrase tous les autres sujets de débat possibles. » Voilà à coup sûr une difficulté pour les partis qui entendaient porter des thématiques différentes, à commencer par les écologistes. « On entend encore des gens dire que l’écologie, c’est un luxe quand tout va bien. À nous de montrer que c’est aussi et surtout une nécessité pour sortir de la crise », estime le patron de la campagne écologiste.

De gré ou de force, les partis ont donc décidé d’axer leurs discours sur la crise. Un fonds commun que chacun accommode à sa façon, en fonction de ses convictions européennes."

Lire l'article: